Accéder au contenu principal

Soldat assassiné à Londres : le procès des deux accusés s'ouvre lundi

AFP

Six mois après l'assassinat violent d’un soldat britannique à la machette, dont la vidéo à choqué le monde entier, la justice ouvre lundi le procès des deux accusés. Lee Rigby avait été assassiné le 22 mai dernier à Londres.

Publicité

Au Royaume-Uni, le procès de deux Britanniques convertis à l’Islam doit s'ouvrir lundi 18 novembre. Ils sont appelés à comparaître pour avoir assassiné à coups de machette un soldat britannique en pleine rue dans le quartier de Woolwich, à Londres, au printemps dernier.

Michael Adebolajo, 28 ans, et Michael Adebowale, 22 ans, sont accusés du meurtre de Lee Rigby, un ancien combattant de la guerre en Afghanistan, le 22 mai.

La vidéo de cet acte, dans laquelle les auteurs du crime détaillaient leurs motivations, avait suscité l’effroi et exacerbé les tensions inter-communautaires dans le pays.

Au printemps dernier, le Premier ministre britannique, David Cameron, avait alors qualifié ce meurtre de trahison de l'Islam et d'attaque contre le mode de vie britannique.

C’est le tribunal criminel central d'Old Bailey, à Londres, qui sera chargé de juger les deux accusés. L’audience de lundi sera dédiée à l'exposition des motifs juridiques et à la prestation de serment des douze jurés.

Les deux suspects ne devraient pas avoir à se présenter devant le juge avant mardi 19 novembre.

Avec dépêches (REUTERS)

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.