Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Moyen-Orient

Amal Haniyeh, la petite-fille du chef du Hamas à Gaza, hospitalisée en Israël

© AFP | Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas à Gaza.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/11/2013

Amal Haniyeh, la petite-fille du chef du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a été hospitalisée en Israël dans un état critique, selon des sources palestiniennes.

La petite-fille d’Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, a été hospitalisée, lundi 18 novembre, en Israël dans un état critique, a appris l’AFP de plusieurs sources palestiniennes.

L'administration militaire israélienne, interrogée sur le sujet, a assuré qu’elle n’avait pas été informée de ce transfert pour raisons médicales.

"Frères bien-aimés, Amal a franchi la ligne verte [la frontière avec Israël, NDLR] maintenant, et je demande à Dieu de lui accorder la santé", a déclaré dimanche le fils d'Ismaïl Haniyeh, Abdessalam Haniyeh, sur sa page Facebook.

État de mort clinique

"Je demande à Dieu d'accorder la santé à ma fille Amal, entrée dans un état de mort clinique", a-t-il ajouté dans un autre message lundi après-midi.

Amal Haniyeh, âgée d’un an, est atteinte d’une grave infection du système digestif, qui a atteint son système nerveux, précisent des sources médicales à Gaza.

Sur les réseaux sociaux, des clichés montrent Ismaïl Haniyeh, dont le mouvement ne reconnaît pas Israël, rendant visite à sa petite-fille à l'hôpital pédiatrique "Al-Nasser" à Gaza, avant son transfert en Israël.

En dépit de la non-reconnaissance de l’État hébreu par le Hamas, plusieurs milliers d’habitants de Gaza sont autorisés, chaque année, à traverser la frontière pour bénéficier de soins en Israël, dévoilent des statistiques publiées par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Avec dépêches (AFP)

Première publication : 19/11/2013

  • SYRIE

    La Syrie, nouvelle terre de djihad pour les Palestiniens

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Israa al-Mudallal, la nouvelle voix du Hamas

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Le groupe Tamarrod de Gaza appelle à manifester contre le Hamas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)