Accéder au contenu principal

Au moins un mort après l'effondrement d'un centre commercial près de Durban

Capture d'écran

Le toit d'un centre commercial s'est effondré dans la banlieue de Durban, en Afrique du sud, faisant au moins un mort et plus d'une vingtaine de blessés. Une cinquantaine d'ouvriers se trouvaient toujours sous les décombres mardi soir.

Publicité

Une personne au moins a été tuée et vingt sérieusement blessées mardi, près de Durban, en Afrique du Sud, dans l'effondrement du toit d'un centre commercial en construction, sous lequel une cinquantaine d'ouvriers seraient encore coincés, selon la police et les secours.

"La plupart de ceux qui sont encore coincés à l'intérieur du bâtiment sont des ouvriers. C'était un centre commercial en construction", a déclaré Mandy Govender, la porte-parole de la police de Tongaat, une localité de la grande banlieue de Durban, sans pouvoir chiffrer précisément le nombre de personnes piégées.

Carte de l'Afrique du Sud
Carte de l'Afrique du Sud FRANCE 24

Vingt-six autres personnes ont été hospitalisées à Tongaat, ville à 30 km au nord de Durban, pour des "blessures traumatiques importantes", a déclaré un porte-parole des services d’urgence qui décrit "une scène absolument horrible (…). De gros blocs de béton sont tombés sur les gens", a-t-il dit aux médias sud-africains. Selon l'agence de presse Sapa, des dalles de béton épaisses d'environ 18 pouces (45 centimètres) se sont effondrées sur une centaine de mètres de long.

Concernant les blessés, "la plupart d'entre eux ont des fractures, des fractures multiples et des lésions d'écrasement... Certains sont dans un état grave, d'autres vont bien", a témoigné Neil Powell, le directeur des opérations de Crisis Medical.

Des équipes de secours s'employaient mardi soir à consolider le bâtiment pour éviter de nouveaux effondrements. Des équipes spécialisées accompagnées de chiens renifleurs ont été dépêchées sur place pour retrouver des victimes sous les décombres, mais la tombée de la nuit rendait les recherches difficiles.

Avec dépêches AFP et REUTERS

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.