Accéder au contenu principal

En images : Drones civils et cyber-guerre au salon Milipol Paris 2013

Mehdi Chebil

Les drones civils et les solutions de cyber-sécurité tiennent le haut de l’affiche au 18e salon Milipol, qui s’est ouvert mardi au parc des expositions de Paris-Nord-Villepinte. Visite de ce salon réservé aux professionnels de la sécurité.

Publicité

, envoyé spécial à Villepinte

La guerre des drones a bel et bien commencé ce mardi 19 novembre au parc des expositions de Paris-Nord-Villepinte. La 18e édition du salon Milipol a confirmé l’engouement des industriels pour le marché de ces appareils aériens télécommandés capables de surveiller des infrastructures vitales, d’identifier des mouvements de foule dans une manifestation, ou encore de détecter des feux de forêts.

"La demande a explosé ces derniers temps. Auparavant, les services de sécurité nous commandaient juste quelques machines pour les essayer, mais ils achètent désormais des dizaines d’exemplaires à la fois", confie à FRANCE24 Lucas Van Oostrum, le directeur d’Aerialtronics, une firme néerlandaise spécialisée dans la production de drones.

Milipol fait la part belle aux micro-drones mais aussi à un marché en pleine croissance : la cyber-sécurité. Cette année, ce sont les logiciels améliorant les capacités de traitement des images et données recueillies par les caméras de surveillance qui tiennent le haut du pavé. Et pourtant, la forte affluence sur les stands exposant des armes à feu montre que la sécurité à l’ancienne continue de fasciner les visiteurs de Milipol.

En Images : drones civils et cyber guerre au salon Milipol

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.