Accéder au contenu principal

Tireur à Paris : Abdelhakim Dekhar s'était marié à Londres

AFP

Abdelhakim Dekhar, le tireur parisien présumé, arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi, avait épousé une femme d'origine turque en Grande-Bretagne où il a vécu pendant 13 ans, affirme ce vendredi la presse britannique.

Publicité

Malgré son mutisme face aux policiers, le parcours d’Abdelhakim Dekhar, l'auteur présumé des attaques survenues dans la capitale en début de semaine, s'éclaircit peu à peu, deux jours après son arrestation par la police française.

Selon plusieurs journaux britanniques dont le "Times" et le "Evening Standard", Abdelhakim Dekhar, ancienne figure de l’ultra-gauche française, s’était rendu en Grande-Bretagne juste après sa sortie de prison en 1998. Le suspect, condamné à quatre ans de prison dans un dossier criminel majeur des années 1990 – l’affaire Rey-Maupin –, avait épousé une étudiante d'origine turque à Londres, en février 2000.

Il a tout d’abord séjourné à Ilford, dans l’est de Londres, et travaillé dans un restaurant d’un centre commercial. Il est ensuite retourné brièvement en France. C’est en revenant une seconde fois à Londres que le tireur présumé a épousé une certaine Gamze Aras, avant de s'installer pendant 13 ans dans le pays.

Selon le "Evening Standard", une de ses sœurs, Farida Dekhar-Powell, 44 ans, vit à Shenfield, dans l'Essex, une petite ville résidentielle au sud-est de Londres, où elle est professeur de français. "Je ne lui parle plus depuis vingt ans. Il ne fait pas partie de ma vie, et c'est aussi bien comme cela", a-t-elle déclaré au journal. D'après les informations obtenues par "Le Monde", son frère, Mohammed Dekhar, 43 ans, y réside également – ou y résidait encore récemment.

L'existence de liens entre Abdelhakim Dekhar et la Grande-Bretagne a été révélée jeudi 21 novembre, à la suite des déclarations du procureur chargé de l'affaire. Ce dernier a révélé qu’un témoin, qui avait rencontré le fugitif il y a 13 ans à Londres, l’avait reconnu sur un avis de recherche en France.

Reste à comprendre désormais les motivations de cet homme installé outre-Manche. Pourquoi être revenu à Paris ? Pourquoi avoir commis des attaques contre des médias et une banque alors qu’Abdelhakim Dekhar semblait – à première vue – avoir une vie bien rangée à Londres ? Les enquêteurs doivent tenter de répondre à ces questions pour cerner cet homme dont une expertise psychiatrique, faite au moment de l'affaire Rey-Maupin, avait mis en exergue des tendances "affabulatoires voire mythomaniaques".

Pour rappel, Abdelhakim Dekhar avait été arrêté après une gigantesque chasse à l'homme déclenchée à la suite d'une attaque à main armée au quotidien "Libération", où un assistant photographe a été grièvement blessé. Le suspect s’était également attaqué à BFMTV, sans faire de victimes, et à une banque, la Société Générale, dans le quartier de la Défense.

Le tireur présumé avait été interpellé dans un parking souterrain de Bois-Colombes, une banlieue du nord-ouest de Paris. Des analyses ADN ont permis de le confondre et de révéler son identité.

Avec dépêches AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.