Accéder au contenu principal

Le transporteur Mory Ducros dépose le bilan, des milliers d'emplois menacés

Capture d'écran du site de Mory Ducros

Le transporteur Mory Ducros qui emploie 5 000 salariés a annoncé vendredi être en cessation de paiement, lors d'un comité d'entreprise extraordinaire. L'entreprise a demandé à être placée en redressement judiciaire.

PUBLICITÉ

C’est l’un des dépôts de bilan les plus importants enregistrés depuis celui de Moulinex. Le transporteur Mory Ducros, qui compte 5 000 salariés, a annoncé vendredi 22 novembre en comité d'entreprise extraordinaire son dépôt de bilan et sa demande de placement en redressement judiciaire, ont annoncé à l'AFP la direction et des représentants syndicaux.

"L'entreprise Mory Ducros vient d'annoncer sa cessation de paiement (dépôt de bilan, ndlr) et mise sous protection avec demande de redressement", a déclaré à l'AFP Fabian Tosolini, secrétaire national de la Fédération des transports de la CFDT, depuis Torcy (Seine-et-Marne), où se tenait la réunion.

Dans un communiqué publié à l'issue du CE extraordinaire, la société a confirmé avoir "décidé de solliciter auprès du Tribunal de commerce de Pontoise l'ouverture d'une procédure collective".

"Cela correspond à une procédure de redressement judiciaire", a précisé une porte-parole du transporteur, jointe par l'AFP.

"Situation catastrophique"

L'entreprise déposera sa demande de redressement au tribunal de commerce "en début de semaine prochaine", selon Martial Brancourt, représentant CGT au comité d'entreprise.

Selon le syndicaliste, l'ambiance au CE était "très tendue". "La situation est catastrophique et des suppressions d'emplois seront inévitables. On aura un carnage", a-t-il estimé, regrettant que la direction les ait "laissés dans le flou" sur le sujet de l'emploi.

Pour la CFDT, premier syndicat dans l'entreprise, cette annonce "déclenche une nouvelle lutte pour l'emploi et une véritable course contre la montre devant le tribunal".

Mercredi, le syndicat avait déjà sonné l'alarme: "on s'attend à ce que la direction de l'entreprise annonce lors de ce comité d'entreprise un plan de restructuration considérable", de l'ordre de "2 000 à 3 000 suppressions d'emploi".

Outre 5 000 salariés propres, le transporteur fait travailler en sous-traitance 2 000 personnes, selon la CFDT.

Mory Ducros, né de la fusion l'an dernier de Mory et de Ducros, fait partie des entreprises éligibles aux prêts d'urgence du "plan de résistance" économique annoncé par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, il y a une semaine.

Avec dépêches (AFP)
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.