Accéder au contenu principal

Ligue 1 : à Reims, le PSG conforte sa place de leader et prend sa revanche

AFP

Dernière équipe à avoir battu les Parisiens il y a plus de huit mois, Reims s’est inclinée 3-0, samedi, à domicile, permettant aux hommes de Laurent Blanc de garder la tête de la Ligue 1, devant Lille.

Publicité

Le PSG a consolidé, samedi 23 novembre, sa place de leader de la Ligue 1 et a conjuré le sort, aussi, en s'imposant sur la pelouse de Reims (3-0), la dernière équipe à l'avoir battu, il y a plus de huit mois.

À la faveur de ce succès, le club de la capitale compte provisoirement sept points d'avance sur son dauphin, Lille, et huit sur l'AS Monaco, qui joueront dimanche respectivement contre Toulouse et Nantes.

"On est très content de cette victoire, même si on s'est peut-être procuré moins d'occasions que d'habitude. Reims est une équipe très difficile à jouer à la maison", s'est félicité au micro de Canal + le gardien du PSG Salvatore Sirigu.

"On savait que ce serait délicat. Peut-être queavoir perdu l'an passé nous a servi de leçon pour ne pas recommencer cette saison", a poursuivi l'international italien.

En mars dernier, la défaite surprise des Parisiens face aux hommes de Hubert Fournier avait provoqué un mini séisme avec pour épicentre Doha, et avait eu pour conséquence, entre autres, de fragiliser l'entraîneur de l'époque, Carlo Ancelotti, parti depuis au Real Madrid.

Depuis ce revers amer, le PSG n'a plus perdu le moindre match, en France et en Europe, et samedi, l'équipe de Laurent Blanc a donc étendu sa série d'invincibilité à 34 rencontres.

Les Parisiens ont ouvert le score grâce à Lucas (24e), ont fait le break à l'heure de jeu par l'intermédiaire de Jérémy Ménez (60e) puis ont triplé la mise en toute fin de rencontre grâce à Zlatan Ibrahimovic, opportuniste après une mauvaise relance de la défense adverse.

Trop timorés, les Rémois ont tenté à plusieurs reprises d'inquiéter la défense parisienne, mais ont manqué à chaque fois de réalisme, à l'image du penalty manqué par Grzegorz Krychowiak (68e).

"C'est une grosse déception. J'avais l'impression qu'on n'avait pas envie de gagner ce match. Leur victoire est méritée", a d'ailleurs reconnu le tireur malheureux.

Dans les autres rencontres de cette 14e journée de L1, Lyon accueille en début de soirée Valenciennes, Rennes reçoit Bordeaux tandis que Guingamp se déplace à Montpellier.

Avec dépêches REUTERS

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.