Accéder au contenu principal

Ligue des champions : Arsenal vise une qualification en huitièmes face à l’OM

Le milieu de terrain d'Arsenal Mesut Özil
Le milieu de terrain d'Arsenal Mesut Özil AFP

Arsenal peut se hisser en huitièmes de finale de la Ligue des champions en cas de victoire mardi face à Marseille, si dans le même temps Dortmund ne s’impose pas face à Naples. Pour l’OM en revanche, l’objectif sera de sauver l’honneur.

Publicité

Arsenal, leader de Premier League, est largement favori face à l'Olympique de Marseille déjà éliminé de la Ligue des champions et qui pourrait faire tourner son effectif mardi 26 novembre à l’Emirates Stadium. Un succès, conjugué à un nul du Borussia Dortmund contre Naples, qualifierait les hommes d'Arsène Wenger pour les huitièmes de finale. En revanche, si Naples gagne, un match nul suffira à Arsenal pour poursuivre sa route en C1.

L’OM, qui n’a toujours pas ouvert son compteur de points en quatre matches, est donc cantonné à un rôle d’arbitre. "Tout le monde pense que ça va être un match facile parce qu’il n’y a rien en jeu pour Marseille. Mais ils ne vont pas nous rendre les choses faciles. C’est un match vital que nous devons gagner pour nous éviter un match très compliqué à Naples", prévient ainsi le milieu de terrain Santiago Cazorla sur le site Internet d’Arsenal.

S'il estime que les Marseillais viendront à Londres sans ambition, Arsène Wenger, qui a retrouvé samedi Theo Walcott après deux mois d'absence mais déplore toujours celle de l'influent Mathieu Flamini, pourrait être tenté de reposer certains joueurs très sollicités depuis plusieurs semaines, comme Giroud ou Arteta par exemple. Malheureusement pour lui, ses solutions de rechange ne sont pas énormes aux postes d'avant-centre et de récupérateur alors que son équipe, portée à bout de bras par le Gallois Ramsey (11 buts cette saison dont 3 en C1), ralentit imperceptiblement la cadence avec trois défaites, un nul et six victoires lors des dix derniers matches, contre un seul revers, un nul et huit succès lors des dix premiers.

En 2011, l'OM avait fait match nul à Arsenal

Attention toutefois car si Arsenal aime les Français, son bilan contre eux à l'Emirates n'est pas faramineux avec moins de victoires (4) que de nuls (3) et de défaites (2) cumulés. En 2011, l'OM, déjà battu à domicile au Vélodrome, était ainsi venu chiper un point aux Londoniens (0-0).

Les joueurs d'Élie Baup, privés de leur meilleur buteur européen André Ayew (2 buts) mais également de Dimitri Payet, semblent toutefois bien peu en mesure de réitérer cette performance. Même si Florian Thauvin vient de marquer lors de ses trois derniers matches et même si l'équipe a réussi à enchaîner vendredi une deuxième victoire d'affilée en L1 après sept matches au ralenti toutes compétitions confondues. "On veut rester sur cette lancée même si on sait que la Ligue des champions, c’est terminé pour nous", a justement indiqué Florian Thauvin.

La C1 étant une compétition dévoreuse d'énergie et l'OM n'en ayant pas tant que ça à revendre, Élie Baup pourrait toutefois privilégier la Ligue 1, où il est quatrième avec déjà dix points de retard sur le leader parisien, et lancer mardi dans le grand bain européen des joueurs moins connus que Valbuena ou Gignac, tels que Khalifa, Imbula ou Lemina.

Arsenal (ENG) : Szczesny - Sagna (ou Jenkinson), Koscielny (ou Vermaelen), Mertesacker, Monreal - Rosicky, Arteta - Ramsey, Özil, Cazorla - Giroud

Marseille (FRA) : Mandanda (ou Samba) - Abdallah, Nkoulou, Mendes, Morel - Imbula, Romao, Lemina - Thauvin, J.Ayew, Khalifa

Arbitre : Antonio Mateu Lahoz (ESP)

Avec dépêches (AFP & REUTERS)

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.