Accéder au contenu principal

Bretagne : nouvelle démonstration de force des "bonnets rouges"

AFP

Les "bonnets rouges" ont de nouveau manifesté massivement, samedi, contre l’écotaxe et pour la préservation de l’emploi en Bretagne. Le gouvernement a de son côté annoncé la présentation du pacte d’avenir pour la région, le 4 décembre.

Publicité

Un mois après le début de la mobilisation anti-écotaxe, les "bonnets rouges" ne décolèrent pas. Le mouvement breton a en effet rassemblé, samedi 30 novembre, entre 17 000 personnes, selon la préfecture, et 40 000 personnes, selon les organisateurs, à Carhaix (Finistère), lors d’une manifestation organisée par le collectif "vivre, décider et travailler en Bretagne".

Après le rassemblement de Quimper, le 2 novembre dernier, cette mobilisation a été qualifiée de "très très grande réussite" par le porte-parole des "bonnets rouges" et maire de Carhaix, Christian Troadec.

Défendre l'emploi dans la région

Face à une foule brandissant une forêt de drapeaux bretons, ce dernier a appelé à "briser le carcan jacobin" pour permettre à l'économie bretonne de "progresser et de s'adapter". "C'est la négation de cette réalité qui a conduit à l'établissement aberrant de l'écotaxe", a-t-il clamé, en demandant la suppression définitive de cette taxe, suspendue par le gouvernement.

Les rangs des manifestants, ont également été grossis par des salariés des entreprises de l'agroalimentaire en difficulté, tels Gad, Marine Harvest ou Tilly-Sabco, mais aussi des commerçants, artisans ou transporteurs routiers, venus de toute la Bretagne pour défendre l’emploi dans la région.

La plupart des syndicats se sont néanmoins désolidarisés des "bonnets rouges", estimant qu’ils mélangeaient les genres entre salariés et chefs d'entreprise.

Le pacte d’avenir pour la Bretagne présenté le 4 décembre

Après la journée de mobilisation, le gouvernement a annoncé, samedi soir, qu’il prenait acte de ce rassemblement et que le pacte d'avenir pour la Bretagne, élaboré avec les forces économiques et sociales, serait rendu public mercredi 4 décembre.

"Le pacte sera présenté au Comité économique social et environnement de la région (Ceser) [...] Il sera ensuite signé par le Premier ministre, qui se rendra à Rennes dans les prochaines semaines", a précisé la porte parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Les "bonnets rouges", qui estiment ne pas avoir été mis à contribution dans l’élaboration de ce pacte, ont de leur côté appelé à la création de comités locaux.

Avec dépêches (AFP et Reuters)

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.