Accéder au contenu principal

RD Congo : le président congolais Joseph Kabila en tournée au Nord-Kivu

Regardez les vidéo de FRANCE 24. Actualité, économie, sport, culture – les dernières infos de notre rédaction à Paris et nos correspondants autour du monde.

Deux ans qu'il n'avait pas foulé Kiwanja…Un mois après la libération de cet ex bastion des rebelles du M23…le président Kabila s'offre un bain de foule…Des milliers de personnes ont patienté plusieurs heures avant son arrivée…Les attentes sont grandes au sein de la population Synthé 1 : Banyarange Mani, pasteur à Kiwanja 8'' « Il n'y a rien, rien. Il peut peut-être donner de l'argent pour construire les écoles, scolariser les enfants de l'école primaire comme il l'avait promis et réhabiliter nos routes, et donner les salaires aux fonctionnaires surtout aux enseignants, aux militaires et autres agents » COM 2Le changement…Un impératif pour tous dans cette région marquée par 20 ans de conflit…A Rutshuru…ville jumelle de Kiwanja…Joseph Kabila a parlé…Tenté de rassurer…Il reconnaît que la sécurité n'est pas encore totale… Synthé 2 : Joseph Kabila, président de la RDC « Toutes mes condoléances pour cette guerre. Voilà trois fois que je viens ici en vous disant désolé pour la guerre. Depuis vingt ans le sang des fils de Rutshuru, Lubero, Masisi et d'ailleurs a trop coulé. Nous voulons que cette guerre que nous sommes en train de finir soit la dernière » COM 3Un Nord-Kivu stable…Un défi majeur pour la région…Tous ont envie de croire à un changement d'époque après la première victoire historique de l'armée congolaise Synthé 3 : Liévin Nandaka, membre du PPRD, le parti du président Kabila « Il a l'habitude de nous promettre, mais nous pensons qu'avec la fin de la guerre il va quand même réaliser les cinq chantiers qu'il nous a promis » COM FINEcoles, routes ou encore la santé…Des secteurs exsangues…Tout est à construire…Dans le Nord Kivu tout reste à faire pour Joseph Kabila-- [[SUR-TITLE]][[TITLE]][[INTRO]][[AUTHOR]]
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.