LIBAN

Une voiture piégée explose près d'une position du Hezbollah

AFP
2 mn

Un attentat à la voiture piégée a été perpétré mardi près d'une position du Hezbollah à Sbouba, un village de l'est du Liban faisant un nombre de victimes indéterminé. Le mouvement chiite libanais a été visé à plusieurs reprises ces derniers mois.

Publicité

Le Hezbollah est de nouveau ciblé par un attentat. Une voiture piégée a explosé mardi 17 décembre à l'aube près d'une position du Hezbollah, à Sbouba, un village situé dans l'est du Liban. Selon une source sécuritaire citée par l'AFP, le nombre de victime reste pour l'heure indéterminé.

"L'explosion s'est produite vers 4H00 (2H00 GMT) près d'une position du Hezbollah à Sbouba (...) faisant des morts et des blessés", a déclaré cette source, qui a requis l'anonymat, ajoutant que l'explosion avait été provoquée par une voiture piégée.

Le barrage se situe près d'un poste d'observation du Hezbollah.

Au moins quatre voitures calcinées étaient visibles près du barrage, a constaté un photographe de l'AFP qui a également vu des taches de sang sur la route.

Des membres du mouvement chiite libanais et des forces de sécurité se sont rapidement déployés dans la zone, a-t-il précisé.

Des habitants du secteur ont pour leur part indiqué avoir entendu le son de sirènes d'ambulances se rendant sur les lieux de l'explosion.

Au cours des derniers mois, plusieurs explosions ont visé des secteurs contrôlés par le Hezbollah.

Depuis le début du conflit syrien, les tensions s'exacerbent au Liban voisin, notamment entre chiites et sunnites. Ces attentats seraient liés à l'implication du mouvement chiite libanais, soutenu par Téhéran, dans le conflit syrien. Le Hezbollah a envoyé des milliers de miliciens se battre aux côtés des troupes régulières du président syrien Bachar al-Assad.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine