FOOTBALL

Mondial des clubs : qualifié pour la finale, le Raja Casablanca veut encore rêver

Le Raja Casablanca qualifié pour la finale du Mondial des clubs
Le Raja Casablanca qualifié pour la finale du Mondial des clubs AFP / Le Raja Casablanca qualifié pour la finale du Mondial des clubs
4 mn

Le Raja Casablanca s’est hissé dans une ferveur incroyable en finale du Mondial des clubs disputé au Maroc. Les Aigles verts rejoignent dans l’histoire le TP Mazembé, seul club africain à avoir déjà disputé une finale de Coupe du monde des clubs.

Publicité

Qui l’eut cru ? Le Raja Casablanca est en finale de la Coupe du monde des clubs. Les Aigles verts, qui enchaînaient les défaites il y a encore quelques semaines, au point de provoquer le départ de l’entraîneur Mhamed Fakhir à quelques jours de l’ouverture du Mondial 2014, se sentent désormais pousser des ailes.

En l’espace d’une semaine et de trois matchs, les Rajaouis sont redevenus intraitables. Treize ans après leur première participation à la Coupe du monde des clubs qui s’était conclue par un zéro pointé, le Raja Casablanca a franchi la première étape en disposant d'Auckland City (2-1, en barrages) puis s'est débarrassé de Monterrey grâce aux exploits du gardien Khalid Askri (2-1 a.p., en quart de finale) et enfin a disposé du vainqueur de la Copa Libertadores, l’Atlético Mineiro de Ronaldinho (3-1).

"Nous sommes désormais au sommet du football mondial"

"Il y a de quoi être fier de ce qu’ont fait ces jeunes, a déclaré sur RFI l’entraîneur adjoint du Raja Hilal Et-Tair. On avait plus envie que l’adversaire ce soir (mercredi, ndlr). On a gagné ce match avec les tripes. Nous sommes désormais au sommet du football mondial. C’est plus qu’un rêve qui se réalise. Il faut se pincer pour y croire. Vive le Raja, vive le Maroc !"

Il faut dire que le Raja Casablanca est seulement la deuxième formation africaine à se hisser en finale de la Coupe du monde des clubs. Le club rajaoui rejoint ainsi le club congolais du tout puissant Mazembé, finaliste en 2010 face à l’Inter Milan. "Tout le Maroc, tout le football africain est content ce soir (mercredi, ndlr) de notre qualification en finale. Je suis vraiment très heureux", a confié à RFI le dernier buteur rajaoui, le Centrafricain Vivien Mabidé.

"Le rêve n’est pas près de s’arrêter"

Le Raja Casablanca, qui ne doit sa présence au Mondial des clubs qu'au titre du pays hôte, affrontera en finale le 21 décembre à Marrakech le Bayern Munich de Franck Ribéry. "Le rêve n’est pas près de s’arrêter, et nous ferons tout pour qu’il continue jusqu’au coup de sifflet final contre le Bayern, a déclaré à la Fifa le buteur Mouhssine Lajour. Nous n’abandonnons jamais et cette équipe possède des ressources mentales inépuisables."

Les champions du Maroc 2013 possèdent également un public incroyable. Des supporters survoltés qui les ont tour à tour poussé que cela soit à Agadir ou Marrakech. Des milliers de personnes ont envahi les rues à Casablanca et ailleurs au Maroc malgré le froid pour manifester leur joie suite à la qualification du Raja pour la finale. Une rencontre qui s’annonce d’ores et déjà bouillante au stade de Marrakech pour pourquoi pas une première dans l’histoire : un succès d’une équipe africaine à la Coupe du monde des clubs.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine