Accéder au contenu principal
OTAGE

Libération du prêtre français enlevé au Cameroun

AFP
2 mn

Le père Georges Vandenbeusch, enlevé le 13 novembre dans le nord du Cameroun par le groupe islamiste Boko Haram, a été libéré mardi. Laurent Fabius doit se rendre à Yaoundé pour le ramener en France dans les meilleurs délais.

Publicité

Georges Vandenbeusch, le curé français enlevé dans la nuit du 13 au 14 novembre dernier par les islamistes de Boko Haram dans le nord du Cameroun, a été libéré, ont annoncé mardi 31 décembre les services de l’Élysée. Selon le Quai d'Orsay, le père a été retrouvé mardi matin et serait en bonne santé. "Il se trouve actuellement dans un avion avec l'armée camerounaise et sera remis à l'ambassadeur de France au Cameroun", a ajouté une source diplomatique française citée par l'AFP.

Dans un communiqué, François Hollande a "remercié tous ceux qui ont travaillé sans relâche à cette issue, notamment les autorités du Cameroun et du Nigeria" et plus particulièrement le président camerounais Paul Biya.

Laurent Fabius attendu à Yaoundé

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, est attendu à Yaoundé, la capitale du Cameroun, pour accueillir le prêtre "et le ramener en France dans les meilleurs délais", précise l'Élysée.

Le prêtre, originaire de la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux, en région parisienne, avait été enlevé par le groupe islamiste Boko Haram, déjà auteur du rapt de la famille Moulin-Fournier, dans le nord du Cameroun. Dans les deux cas, les otages avaient été emmenés au Nigeria.

En ce qui concerne la question d’une éventuelle rançon versée en contrepartie de la libération de Georges Vandenbeusch, aucun élément n’était connu mardi. Toutefois, le spécialiste des questions internationales de FRANCE 24, Gauthier Rybinski, fait le parallèle avec la situation des anciennes victimes de Boko Haram : "La famille Moulin-Fournier avait été probablement rachetée, dans la mesure où ces prises d’otage ont une nature crapuleuse".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.