Accéder au contenu principal

Cyclone à La Réunion : un mort, alerte rouge levée

AFP

Le cyclone Bejisa est passé, jeudi, tout près de l’île de La Réunion, dans l'océan Indien. Une personne a été tuée et seize blessées, tandis que des milliers de foyers sont privés d'électricité. L'alerte rouge a été levée vendredi matin.

Publicité

Jeudi 2 janvier, le cyclone Bejisa a frôlé la côte sud-ouest de la Réunion vers 17h00 [14h00, heure de Paris]. Touchée par des rafales atteignant jusqu’à 150 km/h, l’île de l’océan Indien a toutefois échappé aux vents les plus violents situés autour de l’œil du cyclone, selon les images radar de Météo France.

Alors que Bejisa poursuivait sa route en direction du sud-est, l’heure était au premier bilan. Une personne a été tuée et seize autres blessées, dont deux gravement, selon un nouveau bilan des autorités de l'État. La plupart des victimes n'avaient pas respecté les consignes de l'alerte rouge qui interdit formellement de sortir de son domicile.

"L'alerte rouge devrait être levée demain vers 10h"


Aucune estimation des dégâts

Aucune estimation des dégâts n’est pour l’instant disponible. "Trois des quatre lignes haute tension alimentant le sud de l’île sont tombées", a toutefois indiqué la préfecture. À 20h00 locales, EDF estimait à 172 000 le nombre de foyers privés d’électricité, principalement dans le sud et l’ouest du département français de l’océan Indien. Près du quart de la population de l'île, soit environ 200 000 habitants, ont subi des coupures d'eau, selon la préfecture.

Jeudi soir, l’ile était toujours placée en état d’alerte maximale. Les régions ouest et sud restaient exposées à des vents violents et à des pluies diluviennes. Une relative amélioration des conditions météorologiques était attendue en deuxième partie de nuit.

La réouverture de l’aéroport international de Saint-Denis est envisagée vendredi à 10h00, si les conditions le permettent, a précisé la préfecture. Les compagnies Corsair et Air Austral ont annoncé le maintien de leur vol au départ de Paris jeudi soir, pour des arrivées prévues vendredi en fin de matinée sur l'île.

Avec AFP et Reuters 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.