Accéder au contenu principal

Schumacher : un témoin affirme avoir une vidéo de l'accident de ski

Le lieu de l'accident de Michael Schumacher à Méribel
Le lieu de l'accident de Michael Schumacher à Méribel AFP

Un steward allemand affirme avoir filmé par hasard l'accident de Michael Schumacher, survenu le 29 décembre, alors qu'il se trouvait sur les pentes de la station de ski de Méribel. Selon lui, l'ancien champion ne skiait pas à plus de 20 km/h.

PUBLICITÉ

Alors que les premiers éléments de l'enquête autour de l'accident de Michael Schumacher laissaient penser que le choc très violent s'était produit à une vitesse très importante, de nouveaux éléments contredisent cette version. Selon l'hebdomadaire allemand "Der Spiegel", un témoin affirme ainsi que le septuple champion du monde de Formule 1 skiait à une vitesse modérée au moment de l'impact.

"Une vitesse maximale de 20 km/h"

Un steward allemand de 35 ans a filmé l'accident par hasard, avec son téléphone portable, alors qu'il se trouvait à quelques mètres de l'ancien pilote sur les pentes de la station de ski de Méribel. Selon lui, Michael Schumacher avançait "à une vitesse maximale de 20 km/h". Le skieur, qui filmait sa compagne, a réalisé qu'il avait saisi, en arrière-plan, la chute du pilote.

Ce témoignage va dans le sens des déclarations de l'attaché de presse du sportif allemand Sabine Kehm qui assure que "Schumi" venait d'aider un ami et ne skiait pas vite. Le témoin compte d'ailleurs fournir la vidéo au parquet d'Albertville qui est chargé de l'enquête sur cet accident.

"Le baron rouge" de la F1 est plongé depuis une semaine dans un coma artificiel. D'après les dernières informations fournies mardi 31 décembre par le CHU de Grenoble, où il se trouve, il reste "dans un état considéré comme fragile". Depuis, l'entourage du champion a seulement déclaré que son état était "stable". 

Le quotidien allemand "Bild" a publié dimanche une lettre dans laquelle l'ancien pilote Mika Hakkinen, lui-même victime d'un accident en 1995, demande à son ancien rival de se "battre encore, exactement comme nous avions l'habitude de le faire sur la piste".

"Fais-moi plaisir, cette fois n'essaie pas d'arriver le premier. Tu n'a pas besoin de réaliser le meilleur temps sur cette course, prends le temps qu'il te faudra", ajoute le sportif finlandais.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.