Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Les civils tchadiens victimes des milices en Centrafrique

Un mois après le début de l'opération Sangaris en Centrafrique, les violences inter-religieuses se sont intensifiées. Le contingent du Tchad, premier pays contributeur de la force africaine, est accusé d'exactions et jugé proche des ex-Séléka au pouvoir - majoritairement musulmans. En "représailles", les civils tchadiens sont la cible des milices chrétiennes anti-balakas. Selon l'ambassadeur du Tchad en Centrafrique, 57 ressortissants ont été tués depuis le début du conflit.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.