Accéder au contenu principal

Raid kenyan contre les Shebab somaliens, au moins 30 morts

AFP

Au moins 30 islamistes Shebab ont été tués vendredi lors d'un raid aérien kenyan, dans la région de Gedo, à 600 km de la capitale somalienne. Nairobi affirment que les frappes ont touché des "commandants de haut niveau".

Publicité

Le Kenya a annoncé vendredi avoir tué au moins 30 insurgés Shebab, dont des dirigeants du mouvement islamiste, lors d'une frappe aérienne contre un camp d'entraînement en Somalie, dans la région de Gedo, à 600 km au nord-ouest de Mogadiscio.

"Les chasseurs des forces de défense kényanes ont attaqué un camp des Shebab où une réunion était en cours", a déclaré un officier haut placé de l'armée kényane. "Plus de 30 insurgés shebab ont été tués, dont des commandants de haut niveau", a-t-il ajouté.

Un autre officier a précisé que l'armée kényane tentait toujours de déterminer les identités des victimes de la frappe aérienne."Nous sommes toujours en train d'essayer de les identifier, mais il est certain qu'il s'agit de pointures de la hiérarchie" shebab, a-t-il assuré.

Selon lui, cinq véhicules et d'autres "objectifs clés" ont été détruits durant l'attaque. Les mêmes sources ont indiqué estimer que des dizaines d'insurgés ont également été blessés.

Le Kenya combat les islamistes Shebab somaliens liés à Al-Qaïda depuis octobre 2011, lorsque le pays est intervenu militairement en Somalie. Il a depuis intégré la force de l'Union africaine déployée dans le pays, l'Amisom, qui compte 17 700 hommes.

Le président Uhuru Kenyatta a promis de maintenir la présence militaire kényane en Somalie malgré les attaques des Shebab sur le sol kényan, dont la plus sanglante a été celle contre le centre commercial Westgate de Nairobi, en septembre dernier.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.