Accéder au contenu principal

Attentat à la voiture piégée à Hermel, un fief du Hezbollah

AFP

Une voituré piégée a explosé jeudi matin à Hermel, un bastion du Hezbollah chiite dans le nord-est du Liban. Un premier bilan fait état d'au moins quatre morts, dont le kamikaze, et une trentaine de blessés.

Publicité

Une voiture piégée a explosé jeudi 16 janvier au matin à Hermel, un fief du Hezbollah dans le nord-est du Liban. L'attentat a eu lieu près d’un bâtiment gouvernemental, a déclaré une source sécuritaire reprise par les médias libanais. Selon un bilan provisoire donné par l'agence de presse officielle libanaise, il y a au moins quatre morts, dont le kamikaze, et une trentaine de blessés.

Les chaînes de télévision ont diffusé des images d'une colonne de fumée s'élevant au-dessus d'une place et de la carcasse d'un véhicule calcinée. Un photographe de Reuters a vu des morceaux de corps éparpillés dans la rue et des personnes blessées par des éclats de shrapnel. Les hôpitaux de la ville appellent les habitants à donner leur sang, a-t-il dit.

"Près d'un barrage de l'armée"

"Cet attentat est arrivé le matin dans le centre de la ville à l'heure où les habitants se rendent dans les différentes banques et administrations. Il a eu lieu près d'un barrage de l'armée libanaise", précise Selim El Meddeb, le correspondant de FRANCE 24 à Beyrouth.

Hermel est une localité située à proximité de la frontière avec la Syrie, dans le nord de la vallée de la Bekaa. Le Hezbollah y est largement implanté, mais jamais la ville n'avait fait l’objet d’un attentat à la voiture piégée jusqu’alors.

L'attentat de jeudi est toutefois le cinquième à frapper un fief du parti chiite depuis que le mouvement a envoyé des hommes combattre les rebelles syriens aux côtés des troupes du président Bachar al-Assad.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.