Accéder au contenu principal

Quelque 650 000 euros saisis chez Dieudonné

AFP - Dieudonné, le 11 janvier 2014 au théâtre de la Main d'or

Les perquisitions menées mardi dans les propriétés du polémiste Dieudonné, et au Théâtre de la Main d’Or à Paris où il se produit, ont permis de saisir quelque 650 000 euros et 15 000 dollars en espèces.

PUBLICITÉ

La perquisition menée mardi 28 janvier dans la propriété de Dieudonné en Eure-et-Loire a permis de saisir quelque 650 000 euros et 15 000 dollars en espèces, a indiqué mercredi une source proche de l'enquête qui confirmait une information de RTL.

"Une saisie de sommes d'argent a été réalisée", a confirmé à l'AFP l'avocat de Dieudonné, Me Jacques Verdier, qui a refusé de préciser la somme, ajoutant que l'estimation de 650 000 euros lui paraissait "excessive". Selon lui, cet argent liquide était accompagnée de "toutes les contremarques des tickets" pour des spectacles au théâtre parisien de la Main d'Or ou d'ailleurs. "Tout cela est totalement transparent", a assuré l'avocat qui a ajouté que son client n'avait pour l'heure pas reçu de convocation.

Trois procédures en cours

Mardi, des perquisitions avaient été menées au théâtre de la Main d'or à Paris où le polémiste Dieudonné Mbala Mbala, accusé d'antisémitisme, joue la plupart de ses spectacles, et dans sa propriété d'Eure-et-Loir.

La saisie d'argent liquide au cours de la perquisition est un axe d'enquête supplémentaire pour les policiers qui se penchent sur le patrimoine de Dieudonné et des mouvements de fonds, notamment plus de 400 000 euros envoyés au Cameroun depuis 2009. Le polémiste qui doit plus de 65 000 euros d'amendes ne s'était toujours pas   acquitté de ses amendes début janvier.

L'enquête pourrait aussi porter sur les conditions dans lesquelles la maison de production gérée par sa compagne, Noémie Montagne, a racheté pour 550 000 euros une propriété de Dieudonné, mise aux enchères publiques forcées en raison d'une dette fiscale de près de 900 000 euros.

Au total, trois enquêtes préliminaires pour blanchiment d'argent, organisation frauduleuse d'insolvabilité et abus de biens sociaux visent l'humoriste controversé, dont des spectacles ont été interdits par les autorités françaises. La justice cherche notamment à vérifier la régularité des appels aux dons lancés par Dieudonné pour payer ses amendes pénales.

Avec AFP et Reuters

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.