Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Inondations en France : plusieurs morts dans l'Aude

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le vélo de retour à Cuba et les entrepreneurs burundais en province qui innovent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mo'Kalamity, ambassadrice capverdienne d'un reggae conquérant

En savoir plus

FOCUS

En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Adlène Méddi : "1994, une année de basculement en Algérie"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Luis Aguiriano : "Je ne pense pas que Manuel Valls sera maire de Barcelone"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Malgré l'article 7, des sanctions impossibles contre la Pologne et la Hongrie ?

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 07/02/2014

JO-2014 : Sotchi, les pistes sombres

Pendant cinq ans, Sotchi a vécu au rythme de travaux pharaoniques. Les Jeux olympiques d’hiver les plus chers de l’Histoire vont se tenir dans cette petite station balnéaire située entre la mer Noire et les montagnes du Caucase. Notre reporter a mené l’enquête.

Sotchi est une ville relativement jeune, fondée en 1838. À l’époque, les habitants vivaient majoritairement dans les montagnes, délaissant le bord de mer où les moustiques et la malaria rendaient la vie impossible. Ce n’est qu’à partir des années 1930 et surtout après la Seconde Guerre mondiale qu’elle se transforme en station balnéaire prisée. Joseph Staline fait assécher les marais qui longent la mer. Il fait bâtir des hôpitaux et des sanatoriums dans lesquels sont soignés les blessés de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que des hôtels et des villas où la nomenklatura passe ses vacances. Sotchi devient alors une ville pour personnes "importantes". Son évolution est rythmée par les oukazes de Moscou.

Après la chute de l’URSS, la petite station balnéaire garde ce statut de ville chérie des dirigeants russes. Vladimir Poutine en tête : l’homme fort du Kremlin s’est impliqué personnellement pour qu’elle devienne une cité olympique. Il a été le porte-parole le plus fervent de ces Jeux, renvoyant dos à dos les critiques. Corruption, exploitation des ouvriers, expropriations abusives, catastrophe écologique liée au chantier… "Non, tout cela n’existe pas !", assure le président russe.

Sur place, c’est pourtant une toute autre réalité que nous avons découvert. Nous avons rencontré Angela Zilberg, dont la maison a été détruite sans expertise et sans compensation. Nous avons retrouvé Roman, l’ouvrier qui s’était cousu la bouche car son employeur au chantier olympique refusait de lui verser son salaire. Nous sommes aussi allés à Akhsthyr, un village recouvert de poussière où la souffrance des habitants n’a d’égal que l’indifférence des autorités locales, qui les laissent sans eau courante et coincés entre deux carrières de pierre…

Derrière les immeubles et les hôtels flambants neufs qui ont poussé, afin que Sotchi soit fin prête pour accueillir les JO d'hiver le 7 février, nous avons découvert la face sombre des chantiers olympiques.

Par Ksenia BOLCHAKOVA

COMMENTAIRE(S)

Les archives

12/10/2018 Reporters

Reporters : Rohingya, l'impossible retour

Près d'un million de Rohingya ont fui les violences de l'armée birmane et survivent aujourd'hui au Bangladesh, dans le plus grand camp de réfugiés au monde. De l'autre côté des...

En savoir plus

05/10/2018 Reporters

Reporters : Rio sous la menace des milices

Le 14 mars 2018, Marielle Franco, conseillère municipale de Rio, était violemment assassinée. Cette militante de 38 ans dénonçait la corruption des puissants et le pouvoir des...

En savoir plus

28/09/2018 Reporters

Sauver les enfants esclaves en Inde, le combat de Kailash Satyarthi

En Inde, un enfant disparaît toutes les 8 minutes. À New Delhi, 6 sur 10 ne sont jamais retrouvés. On les appelle "la génération perdue", mais ils ne se sont pas évaporés....

En savoir plus

21/09/2018 Reporters

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

Alors que l’ONU a affirmé mercredi que la Colombie reste le principal producteur de cocaïne au monde avec des hausses record des plantations de coca, nos reporters se sont rendus...

En savoir plus

14/09/2018 Reporters

Les visages de la résistance à Boko Haram

Au Nigeria, alors que l'armée poursuit son offensive contre Boko Haram, nos reporters Catherine Norris-Trent et Jonathan Walsh se sont rendus dans le nord-est du pays, toujours...

En savoir plus