Accéder au contenu principal

Pistorius sort de son silence un an après sa "mortelle Saint-Valentin"

AFP

Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius s'est enfin exprimé, un an après avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp. Alors qu'il doit être jugé en mars pour ce meurtre, il se dit toujours innocent et évoque sa douleur.

PUBLICITÉ

Oscar Pistorius ne s'était toujours pas exprimé publiquement en dehors de l'enceinte d'un tribunal. Pour la première fois depuis le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, il y a un an jour pour jour, le champion paralympique a publié un message à ce sujet sur son site officiel, vendredi 14 février.

Accusé d'avoir tué la jeune femme, "Blade Runner" a évoqué sa douleur après ce drame: "Aucun mot n'est assez fort pour exprimer mes sentiments au sujet de l'accident dévastateur, qui a causé tant de chagrin à tous ceux qui aiment vraiment - et continuent à aimer Reeva".

Oscar Pistorius, qui s'était rendu célèbre en participant aux Jeux olympiques de Londres aux côtés des valides, s'est également adressé aux proches de sa petite amie : "La douleur et la tristesse, surtout pour les parents, la famille et les amis de Reeva, me consument avec douleur. Je porterai pour le reste de ma vie la perte de Reeva et le traumatisme total de ce jour-là."

Un procès en mars

De son côté, la famille de la jeune femme, âgée de 29 ans à son décès, doit se réunir pour un lâcher de ballons commémoratif. "Nous n'oublierons jamais cette Saint-Valentin tragique. Dieu est venu cueillir sa plus belle fleur pour l'emmener au ciel", a ainsi écrit sa famille dans les petites annonces du journal "Cape Times" pour lui rendre hommage.

Le sportif, double amputé des jambes, continue de clamer son innocence. Il affirme avoir abattu cette mannequin par accident, la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes. L'accusation pense au contraire qu'il l'a tuée délibéremment après une violente dispute.

Connu pour son penchant pour les armes, Oscar Pistorius est, en effet, également poursuivi pour avoir tiré à deux reprises avec une arme à feu, avant la mort de Reeva Steenkamp. Son procès doit avoir lieu du 3 au 20 mars à Pretoria. Il devrait être diffusé sur une chaîne spéciale du câble sud-africain. 

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.