Accéder au contenu principal

Un compagnon de route de Ben Laden tué en Syrie

AFP

Un membre d'al-Qaïda, Abou Khaled al-Souri, compagnon de Ben Laden et de al-Zawahiri, a été tué en Syrie dans un attentant perpétré par l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), groupe djihadiste dissident contre lequel il se battait.

PUBLICITÉ

C'est l'une des figures d'al-Qaïda qui vient de disparaître. Abou Khaled al-Souri, un compagnon de route du chef d'al-Qaïda Ayman al-Zawahiri et du défunt Oussama ben Laden, a été tué dimanche 23 février dans un attentat suicide à Alep, sur fond de luttes intestines entre diverses factions djihadistes.

Egalement connu sous le nom d'Abou Omair al Shamy, le djihadiste est mort avec six autres hommes lors d'une opération menée par l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), un groupe dissident d'al-Qaïda, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée à Londres.

Deux rebelles ont précisé à Reuters que cinq membres de l'EIIL s'était introduits à Alep dans le quartier général du groupe salafiste Ahrar al Cham, dont Abou Khaled al-Souri était l'un des commandants, avant que l'un d'eux ne se fasse exploser.

"Cheikh Abou Khaled était une figure importante du djihad, il a combattu les Américains en Irak et en Afghanistan. (L'EIIL) a fait un cadeau aux Américains en le tuant", a déclaré un proche d'Ahrar al Cham.

Le Front islamique, auquel appartient le groupe Ahrar al-Cham, est aux prises depuis début janvier avec l'EIIL dans le nord de la Syrie.

D'après une source au sein de la rébellion, Abou Khaled al-Souri, né à Alep en 1963, avait été envoyé il y a quelques mois en Syrie par Ayman al-Zawahiri, chef d'al-Qaïda, afin de mettre fin à des luttes entre clans qui ont fait plusieurs centaines de morts.

Des sites jihadistes ont décrit Abou Khaled al-Souri comme un "compagnon de route du cheikh al-Zawahiri" et affirmé qu'il figurait "parmi les compagnons du cheikh Oussama ben Laden", le fondateur du réseau tué par l'armée américaine au Pakistan en 2011.

 Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.