Accéder au contenu principal
DIPLOMATIE

L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur au Qatar

AFP | Le ministre des Affaires étrangères d'Arabie saoudite.
1 mn

Les ambassadeurs au Qatar de l'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis et du Bahreïn ont été rappelés par leur ministère de tutelle, ont annoncé les trois pays. Une décision qui matérialise un peu plus la tension entre les États voisins.

Publicité

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont annoncé, mercredi 5 mars, qu'ils avaient décidé de rappeler leurs ambassadeurs au Qatar. Une décision annoncée en protestation à l'attitude de Doha, accusée d'ingérence dans les affaires de ses voisins.

Le rappel a été dévoilé par l'agence officielle saoudienne SPA, au lendemain d'une réunion "houleuse", selon la presse, des ministres des Affaires étrangères des monarchies arabes du Golfe à Ryad.

"Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont tout fait auprès du Qatar pour s'entendre sur une politique unifiée [...] garantissant la non-ingérence de façon directe ou indirecte dans les affaires internes de chacun des pays membres", ont expliqué les trois gouvernements dans un communiqué.

"Il a été demandé au Qatar de ne soutenir aucune action de nature à menacer la sécurité et la stabilité des États membres", précise le document, qui vise notamment les campagnes lancées par Doha dans les médias.

Le communiqué souligne que l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, s'était pourtant engagé à respecter ces principes, lors d'un mini-sommet avec l'émir du Koweït et le roi d'Arabie à Ryad en novembre.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.