Accéder au contenu principal

Les étudiants nord-coréens obligés d’adopter la coiffure de Kim Jong-un ?

Archives AFP

Selon des médias sud-coréens, les autorités de Pyongyang souhaiteraient voir les étudiants nord-coréens arborer la même coupe de cheveux que celle du dirigeant Kim Jong-un. Un oukase surprenant qui ne pourrait être qu'une simple rumeur.

PUBLICITÉ

La décision pourrait prêter à rire si elle n’émanait pas du pays le plus autoritaire et le plus fermé du monde. Selon plusieurs médias sud-coréens cités par la BBC, les autorités de Pyongyang auraient introduit, il y a deux semaines, un oukase obligeant désormais tous les étudiants masculins à arborer la même coupe de cheveux que leur dirigeant Kim Jong-un.

C’est donc un nouveau champ de liberté qui se réduirait pour les Nord-Coréens, qui jouissaient jusqu’alors encore du droit de choisir une coiffure parmi dix styles capillaires autorisés. Dans sa grande mansuétude, le régime aurait en revanche décidé de ne pas imposer cette nouvelle restriction aux femmes.

Selon NK News - un site de référence sur la Corée du Nord, basé aux États-Unis, cette information ne pourrait être qu'une simple rumeur. Il a recueilli les témoignages de personnes qui ont récemment voyagé en Corée du Nord et qui n'ont constaté aucun changement capillaire dans ce pays. 

Une coupe de cheveux longtemps boudée

La mesure n’aurait suscité qu’un enthousiasme mesuré dans le pays, rapporte la BBC. Moins pour son caractère contraignant que pour le modèle choisi. "La coupe de cheveux de notre dirigeant est quand même particulière. Elle ne va pas à tout le monde car tout le monde n’a pas le même visage ou la même forme de tête", a fait savoir une source nord-coréenne à la Radio Free Asia.

De son côté, un Nord-Coréen aujourd’hui exilé en Chine affirme qu’avant de devenir obligatoire, la tonsure du "cher leader" fut longtemps boudée par les Nord-Coréens parce qu’elle ressemble fortement "à la coupe de contrebandiers chinois".

Rappelons que le régime nord-coréen prend très au sérieux les mœurs capillaires de ses sujets. Il y a quelques années, signale la BBC, une campagne publicitaire enseignait aux téléspectateurs la manière la plus socialo-compatible de se couper les cheveux.

Mise à jour : une version précédente de cet article stipulait que la mesure frappait l'ensemble des hommes de Corée du Nord.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.