Accéder au contenu principal
ACCIDENT AÉRIEN

Malaysia Airlines : confusion autour des dernières paroles du pilote

AFP
2 mn

Alors que les recherches se poursuivent pour tenter de mettre la main sur les boîtes noires de l'avion disparu de la Malaysia Ailines, le doute plane sur les dernières paroles du pilote.

Publicité

La confusion règne autour des dernières paroles du pilote du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars. Dans la première version avancée par les autorités malaisiennes, le pilote aurait déclaré "Très bien, bonne nuit", traduction de l’anglais "All right, good night". Mais depuis lundi 31 mars, l’administration en charge de l'enquête avance une toute autre version.

Le pilote aurait lancé "Bonne nuit Malaysia (Airlines) trois sept zéro", traduit de l’anglais “Good night Malaysia three seven zero”. Une formule énigmatique, qui peut prendre le sens d’une fin officielle annoncée à l’ensemble des passagers.

Ces dernières paroles sont d’autant plus importantes qu’elles correspondent au moment où le Boeing 777, qui avait décollé de Kuala Lumpur à destination de Pékin, quittait l'espace aérien malaisien. Quelques minutes plus tard, ses systèmes de communication étaient coupés et l'avion faisait demi-tour au-dessus de la Malaisie pour se diriger vers l'océan Indien.

Une enquête en cours

La nouvelle version n’a pas été totalement corroborée par la Malaisie. "Nous aimerions confirmer que la dernière conversation [...] entre le contrôleur aérien et le cockpit est à 01h19" (heure malaisienne), s’est contenté d’indiquer le département de l'aviation civile dans un communiqué.

Avant la publication du communiqué de l'aviation civile malaisienne, le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein, avait été interrogé lors d'une conférence de presse lundi à propos des derniers mots venant du cockpit et avait éludé les demandes de publication de la transcription officielle.

Selon le communiqué publié lundi soir, une enquête est en cours pour déterminer qui du pilote ou du copilote a prononcé les derniers mots.

Avec AFP et REUTERS

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.