Accéder au contenu principal

La mauvaise semaine du Paris Saint-Germain

AFP | Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi

Battu dimanche en championnat par Lyon (1-0), le PSG a subi un nouveau revers après son élimination en Ligue des champions. Une mauvaise semaine pour les Parisiens qui retrouveront Lyon samedi en finale de la Coupe de la Ligue.

PUBLICITÉ

Deux défaites consécutives pour le Paris Saint-Germain, cela n’était plus arrivé au club de la capitale depuis 2012. Dimanche 13 avril, les hommes de Laurent Blanc se sont inclinés 1-0 sur la pelouse de Lyon, cinq jours après leur défaite à Chelsea (2-0) et leur élimination en quarts de finale de la Ligue de champions. Le jeune Jordan Ferri a inscrit le but lyonnais à la 33e minute de jeu. Le PSG a ainsi concédé sa seconde défaite de la saison en championnat, après avoir perdu à Évian en décembre dernier (2-0), alors que les Parisiens restaient sur huit victoires d’affilée en Ligue 1.

Sans Zlatan Ibrahimovic, toujours blessé, l’attaque du PSG n’y arrive pas. L'Uruguayen Edinson Cavani peine à trouver ses marques. Et malgré les changements effectués par Laurent Blanc dans le onze de départ, les Parisiens ont manqué d’énergie et de volonté face à des Lyonnais solides et déterminés. L’entraîneur n’a d’ailleurs pas manqué de souligner les lacunes de son équipe à la fin du match : "Nous pensions avoir évacué la déception de l'élimination en Ligue des champions, mais apparemment ce n'est pas le cas. Il va bien falloir tourner cette page. Il va falloir remobiliser le groupe et que certains éléments retrouvent leur efficacité offensive. (…) Notre efficacité était vraiment trop moyenne."

Cette défaite à Lyon n’empêchera probablement pas le PSG d’être sacré champion de France : à cinq journées de la fin de la saison, il possède encore dix points d’avance sur son dauphin Monaco. Et les Parisiens ont l’occasion de prendre leur revanche sur Lyon puisqu’ils retrouveront samedi cette équipe en finale de la Coupe de la Ligue. L'enjeu sera alors bien différent et la semaine de préparation à venir permettra peut-être aux joueurs d’aborder cette finale avec une ambition retrouvée, comme l’a indiqué le gardien de but Salvatore Sirigu : "Même si c'est un moment un peu compliqué, à nous de transformer cette ambiance négative en énergie positive."

Avec AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.