Accéder au contenu principal

Algérie : Abdelmalek Sellal retrouve son poste de Premier ministre

AFP

Quelques heures après avoir prêté serment, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a nommé Abdelmalek Sellal à la tête du gouvernement. L'homme âgé de 65 ans avait déjà occupé cette fonction de septembre 2012 à mars 2014.

PUBLICITÉ

C’est la première décision d'Abdelaziz Bouteflika. Le président algérien a rappelé lundi 28 avril Abdelmalek Sellal pour diriger le gouvernement, selon un communiqué de la présidence.

Le nouveau Premier ministre, âgé de 65 ans, avait déjà occupé cette fonction de septembre 2012 à mars 2014, avant de démissionner pour diriger la campagne électorale du président.

Plus tôt dans la journée, le chef de l'État a prêté serment pour son quatrième mandat, un an après avoir été victime d'un AVC qui avait laissé entrevoir une possible fin de règne.

"Une révision constitutionnelle" à venir

Dans son discours, Abdelaziz Bouteflika a annoncé qu'il lancerait prochainement une "révision constitutionnelle consensuelle". Il a exhorté les représentants de la société
civile et des partis politiques à participer à ce processus.

Cette réforme "sera notamment destinée au renforcement de la séparation des pouvoirs, à conforter l'indépendance de la justice et le rôle du Parlement, à l'affirmation de la place et des droits de l'opposition, et à garantir davantage les droits et libertés des citoyens", a déclaré le président.
 

>> À lire également sur FRANCE 24 : À Alger, le président Bouteflika prête serment pour un quatrième mandat

Avec AFP et REUTERS

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.