Accéder au contenu principal

À Alger, le président Bouteflika prête serment pour un quatrième mandat

AFP

Réélu triomphalement à la tête de l’Algérie le 17 avril, le président Abdelaziz Bouteflika a prêté serment lundi. Face aux hauts représentants du pays, il a remercié tous les électeurs impliqués dans le processus démocratique algérien.

PUBLICITÉ

Réélu le 17 avril pour un quatrième mandat de cinq ans, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a prêté serment, lundi 28 avril, lors d'une cérémonie retransmise à la télévision, devant les hauts responsables du pays et quelques membres éminents de la société civile.

Installé dans un fauteuil roulant, face à l’assemblée, il a également livré une allocution de quelques minutes. Il a "remercié les électeurs pour leur soutien", se félicitant que "le 7 avril [ait été] jour de démocratie et de fête pour l’Algérie."

Il a, en outre, rendu hommage à la police, aux militaires, ainsi qu’aux fonctionnaires et observateurs qui ont "permis le bon déroulement de l’élection". Abdelaziz Bouteflika a également rendu hommage aux autres candidats, malgré le boycott de la cérémonie par l’opposition.

Un état de santé en question

Le président algérien, qui a fêté ses 77 ans au début du mois de mars, n’apparaît désormais que très rarement en public. Le 17 avril dernier, il s’était présenté en fauteuil roulant au bureau de vote, où il avait déposé son bulletin dans l’urne en présence des caméras. Cette apparition constituait une première depuis près de deux ans.

Un an plus tôt, il avait été victime d’un AVC qui l’avait contraint à être hospitalisé en France pendant près de trois mois.

Son état de santé avait constitué l’un des thèmes majeur d’une campagne au cours de laquelle il s’était montré particulièrement discret, laissant le soin à sa garde rapprochée de mener campagne en son nom.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.