Accéder au contenu principal

Libye : Ahmed Miitig confirmé au poste de Premier ministre

AFP

L'élection d'Ahmed Miitig à la tête de l'exécutif libyen a été confirmée lundi par le président du Congrès national libyen (CNG), qui fait office de Parlement dans le pays. Les conditions du vote sont fortement contestées depuis dimanche.

PUBLICITÉ

Le Congrès général national (CGN, Parlement) a ratifié, lundi 5 mai, l'élection d'Ahmed Miitig, un homme d'affaires de 42 ans appuyé notamment par des islamistes, au poste de Premier ministre. Au lendemain d'un vote chaotique, son président, Nouri Abou Sahmein, a publié une déclaration qui précise : "Ahmed Omar Miitig est nommé chef du gouvernement de transition et chargé de former son cabinet et le présenter au CGN pour obtenir sa confiance dans un délai de 15 jours."

Le nouveau Premier ministre succéde à Abdallah Al-Theni, démissionnaire, qui assurait l'intérim depuis le limogeage d'Ali Zeidan, le 11 mars.

La Libye s'est réveillée avec deux Premier ministres

La situation était particulèrement confuse depuis dimanche en raison du nombre de voix obtenues par Ahmed Miitig. Pour Salah al-Makhzoum, le second vice-président du Congrès, Ahmed Miitig a été élu avec 121 voix, soit une de plus que le nombre requis pour obtenir cette nomination. Faux, répond le premier vice-président. Lors d'un précédent décompte, Ahmed Miitig n'a récolté que 113 voix. Plusieurs députés s'étaient alors indigné du comportement de Miitig qui, faisant fi des protestations, avait prêté serment dans la foulée.

Cette élection a donc été contestée et déclarée "nulle et illégale" par le premier vice-président du CNG, Ezzeddine Al-Awami, qui a confirmé le premier décompte de 113 votes.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.