Accéder au contenu principal

Les rebelles syriens ont "pulvérisé" l'hôtel Carlton d'Alep

Google Maps

L'hôtel Carlton d'Alep, situé au pied de la citadelle, a explosé, jeudi. Des rebelles avaient placé une forte charge d'explosifs dans des souterrains de l'établissement occupé par l'armée et des miliciens pro-régime.

PUBLICITÉ

L’hôtel Carlton d’Alep, occupé par des soldats syriens et des miliciens pro-régime, a été pulvérisé, jeudi 8 mai, par les rebelles, ont rapporté la télévision officielle syrienne et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Des brigades rebelles islamistes ont pulvérisé l'hôtel historique Carlton dans la vieille ville d'Alep, à l'aide d'une grande quantité d'explosifs placés dans un tunnel" sous l'établissement, a indiqué l’OSDH. L'ONG a fait état de morts parmi les soldats et les miliciens pro-régime basés dans l'hôtel, sans donner de bilan précis, ajoutant que des combats avaient éclaté à la suite de l'explosion.

"Des terroristes ont visé l'hôtel Carlton, déclenchant une puissante explosion qui a provoqué sa destruction totale et la destruction de bâtiments historiques environnants", a indiqué pour sa part la télévision d'État, en référence aux rebelles qualifiés de "terroristes" par le régime.

Le célèbre hôtel, situé au pied de la citadelle historique de la métropole d'Alep, était l'un des établissements les plus chics de l'ex-capitale économique de Syrie, avant qu'elle ne soit ravagée par les combats à partir de l’été 2012.

La vieille ville d'Alep, tout comme la métropole, est divisée entre rebelles et loyalistes et la citadelle représente une sorte de ligne de démarcation entre les deux bords. Les rebelles tentent d'avancer vers les positions loyalistes dans ce secteur utilisant notamment des explosifs pour faire sauter les bâtiments.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.