Accéder au contenu principal

Au moins une dizaine de morts dans un double attentat à Nairobi

AFP

Deux explosions ont fait au moins dix morts et 80 blessés, vendredi, à Nairobi. En début de semaine, Washington, Londres et Paris avaient mis en garde le Kenya contre de possibles actes terroristes.

Publicité

Au moins dix personnes ont été tuées et plus de 80 blessées, vendredi 16 mai, à la suite de l'explosion de deux bombes artisanales à Nairobi, la capitale kenyane. La première bombe a explosé dans un minibus, la seconde au marché de Gikomba, proche du centre-ville.

"Deux bombes artisanales ont été déclenchées simultanément", a déclaré le chef de la police locale sur les lieux de l'attentat, précisant qu'un suspect avait été arrêté.

Les attaques n’ont pas été revendiquées. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France avaient mis en garde leurs ressortissants en début de semaine contre de possibles attentats terroristes au Kenya.

Le pays subit de plein fouet une série d'attentats depuis 2011, pour la plupart revendiqués par les Shebab, en raison de l'engagement du Kenya au sein de la force de l'Union africaine pour soutenir le fragile gouvernement de Mogadiscio. En septembre 2013, le groupe islamiste avait pris d'assaut le centre commercial Westgate à Nairobi, qui avait fait 67 morts.

Depuis 18 mois, une centaine de personnes ont été tuées dans des fusillades, des attaques à la grenade et des explosions au Kenya.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.