MÉDIAS

La blogueuse Yoani Sanchez défie la censure cubaine

AFP | Yoani Sanchez

La voix de l’opposition se fait plus forte à Cuba. La blogueuse Yoani Sanchez a lancé le premier média en ligne indépendant dans l'île. Le gouvernement a laissé faire, Internet restant difficilement accessible aux Cubains.

Publicité

"Cuba libre" va peut-être devenir autre chose qu’un cocktail à base de rhum. La blogueuse d'opposition cubaine Yoani Sanchez, 38 ans, a lancé, mercredi 21 mai, un quotidien numérique baptisé "14ymedio", le premier média indépendant de l’île.

Tout juste créé, le premier média en ligne indépendant 14ymedio.com a été piraté par des blogueurs pro-gouvernement cubain. Un peu plus d’une heure après sa mise en ligne, les internautes sur le sol cubain étaient redirigés vers un site anti-Yoani Sanchez.

"Nous sommes à peine nés et nous voilà confrontés à notre première cyber-attaque , l’URL de 14ymedio.com a été redirigé vers un autre site", a sitôt twitté Yoani Sanchez sur son compte officiel.
 

Un petit miracle sur les terres de Castro, où les médias et la parole publique étaient tous jusqu'à présent contrôlés par l'État.

"Ce sera un espace pour raconter Cuba de l'intérieur", pour informer sur "la réalité nationale" et "un média qui, nous espérons, aidera et accompagnera la nécessaire transition qui va se dérouler dans notre pays", avait expliqué Yoani Sanchez sur son blog "Generacion Y" avant le lancement.

Le quotidien a démarré sa première édition à 08h00 (12h00 GMT). Il met en avant "des reportages, des nouvelles, et un cahier de pages culturelles, pratiques et sportives", a écrit mardi soir sur son compte Twitter celle qui a reçu de nombreux prix internationaux pour ses chroniques acerbes de la vie quotidienne à Cuba.

Internet aléatoire et inaccessible à la majorité des Cubains

Même si les autorités ont semblé jusqu'à présent ignorer cet événement, l’Internet étant réservé aux plus riches, la blogueuse a affirmé que "divers membres de son équipe de rédaction ont déjà reçu des premiers coups de téléphone d'avertissement de la Sécurité d'État".

"Mais nous n'avons aucune raison de nous sentir coupables. '14ymedio' naît sans rien à cacher. L'information concernant sa ligne éditoriale, ses engagements éthiques et son financement seront publiés sur la page web", a-t-elle assuré lors de l'annonce du lancement.

Twitter / @yoanisanchez

Le nouveau média numérique tire son nom du 14e étage où vit et travaille Yoani Sanchez à La Havane, ainsi que du Y qui a fait sa réputation et du "vocable ‘medio’ (média en français) avec toutes ses connotations journalistiques", a expliqué la blogueuse philologue, qui s'attire régulièrement les critiques des partisans du régime communiste cubain.

Les autorités cubaines considèrent en effet tous les opposants comme des "mercenaires" au service des États-Unis et dénoncent Yoani Sanchez comme le fer de lance d'une "guerre cybernétique" lancée par Washington contre Cuba.

Reste à savoir si ce double-exploit - celui d’un média indépendant et celui de l’Internet, dans un pays où l’accès est très aléatoire et beaucoup trop cher pour la majorité des Cubains - portera ses fruits.

Avec AFP

>> Pour avoir directement accès au site, cliquez ici

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine