Accéder au contenu principal
Sur le net

Appels à la libération d'un américain détenu en Égypte

Au sommaire de cette édition : la Toile se mobilise pour la libération d’un Américain détenu en Égypte ; le meurtre d’une jeune Pakistanaise indigne les internautes ; et un chien fait du wingsuit avec son maître

Publicité

APPELS À LA LIBÉRATION D’UN AMÉRICAIN DÉTENU EN ÉGYPTE

#FreeSoltan. C’est avec ces mots-clés que des centaines d’internautes se mobilisent actuellement sur les réseaux sociaux réclamer la libération immédiate de Mohamed Soltan, un jeune Américano-Égyptien arrêté en Egypte en août 2013 pour avoir participé à des manifestations de soutien au président déchu Mohammed Morsi. Un mouvement qui se fait de plus en plus pressant sur la Toile alors qu’une vidéo réalisée par le détenu qui mène une grève de la faim depuis janvier 2014 a récemment été divulguée en ligne.

Un clip enregistré en début d’année mais partagé cette semaine sur la page Facebook dédiée au jeune homme dans lequel ce dernier explique que si cette vidéo a fini par être dévoilée par ses proches, c’est que son état de santé s’est fortement dégradé ou qu’il est peut-être mort au moment de sa diffusion.

Un message alarmant accompagné d’un appel à l’aide adressé aux autorités américaines qui a rapidement été relayé sur le web où les internautes sont nombreux à afficher leur solidarité avec Mohamed Soltan.

Des défenseurs du jeune prisonnier qui ont également créé une pétition en ligne signée par plus de 7 700 personnes pour que Washington fasse pression sur les autorités égyptiennes pour qu’elles libèrent Soltan. Et si les initiatives pour faire parler de lui se multiplient sur Internet, certains n’hésitent pas à mener le combat dans la rue. Ainsi comme on peut le voir sur ces documents amateurs, plusieurs manifestations ont été organisées ces dernières semaines aux Etats-Unis pour que Mohamed Soltan soit relâché au plus vite.

LA TOILE S’INDIGNE DU MEURTRE D’UNE PAKISTANAISE

« J'ai tué ma fille parce qu’elle a insulté ma famille en se mariant sans mon consentement. Je ne le regrette pas. » Voici ce qu’a déclaré le père de Farzana Parveen, une jeune Pakistanaise décédée après avoir été lapidée dans la ville de Lahore, mardi dernier. Un acte qu'il a accompli en famille pour punir sa fille coupable, selon lui, de s'être mariée avec un homme sans son accord. Un crime d'honneur qui n’a pas tardé à provoquer un tollé sur les réseaux sociaux.

Ils sont en effet nombreux sur Twitter à condamner cet acte qualifié de barbare en faisant usage des hashtags #Farzana et #FarzanaParveen. Des internautes indignés qui ne conçoivent pas que les membres de sa propre famille aient pu attaquer la jeune femme de 25 ans, enceinte de trois mois au moment des faits, et qui estiment que les coupables méritent une sanction exemplaire.

Un incident dramatique qui n'est malheureusement pas un cas isolé au Pakistan. D'après l'ONG « Aurat », un millier de femmes et adolescentes subissent ainsi chaque année le même sort, un chiffre qui serait d’ailleurs en constante augmentation dans le pays. Une pratique décriée à l'étranger qui semble néanmoins susciter l'adhésion d'une large majorité des Pakistanais puisque d’après un sondage réalisé en 2009, 83% d’entre eux soutiennent la lapidation en cas d'adultère ou de déshonneur de la famille.

Pourtant, sur place, de plus en plus de voix commencent à se faire entendre en ligne pour condamner cette pratique. Des internautes qui dénoncent l’inaction des autorités pour enrayer ce phénomène et qui réclament justice pour toutes les femmes victimes de lapidation au Pakistan.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#NotOneMore qui signifie pas un de plus est le hashtag qu’utilisent actuellement des milliers d’internautes américains pour appeler les autorités du pays à procéder à un contrôle plus stricte des ventes d’armes. Un mot-clé inspiré par les propos tenus, mardi, par Richard Martinez à l’occasion de la cérémonie organisée pour saluer la mémoire de son fils Christopher, tué la semaine dernière lors de la fusillade d’Isla Vista. Un hommage au cours duquel le père du jeune homme a notamment accusé le gouvernement de ne rien faire pour mettre un terme définitif à ces tueries de masse à répétition.

LE RATÉ DU JOUR

« Nous avons le téléphone de votre fils et nous vous mettons au défi de nous retrouver ». Voici le message que deux voleurs ont envoyé le mois dernier à la mère d’un jeune homme qu’ils venaient d’agresser dans les rues de New York. Un message que les malfrats ont accompagné d’un selfie sur lequel on les voyait arborer un large sourire. Un cliché rapidement transmis à la police locale et qui a finalement permis, après sa publication dans les médias et sur Internet, l’arrestation des auteurs du délit. Des voleurs qui devront désormais répondre de leurs actes devant la justice.

DES TABLEAUX DE MAÎTRES RETOUCHÉS

A quoi ressembleraient certains tableaux de maîtres si les modèles peints étaient ensuite retouchés à l’aide d’un logiciel informatique afin de coller aux canons de beauté actuels ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre l’artiste Lauren Wade à travers une série de toiles revisitées disponible sur le site Takepart.com. Un travail qui entend dénoncer le culte de la minceur excessive.

VIDÉO DU JOUR

Adepte de wingsuit, Dean Potter a récemment décidé de pratiquer cette discipline extrême avec son chien Whisper sur le dos. Bien protégé dans un sac à dos accroché sur l’homme volant, l’animal a ainsi pu vivre une expérience incroyable comme on peut le voir dans cette vidéo. Un clip étonnant à retrouver sur Vimeo.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.