Accéder au contenu principal
TENNIS

Roland-Garros 2014 : Gaël "Iron Man" Monfils en huitièmes de finale

Pierre René-Worms | Gaël Monfils qualifié pour les huitièmes de finale de Roland-Garros.
3 mn

Le Français Gaël Monfils s’est qualifié pour les huitièmes de finale de Roland-Garros à l’issue d’une drôle de rencontre face au fantasque Italien Fabio Fognini : 5-7, 6-2, 6-4, 0-6, 6-2.

Publicité

De notre envoyé spécial à Roland-Garros,

Le public du court Suzanne Lenglen a laissé exploser sa joie à l’issue de la balle de match qui a permis au Français Gaël Monfils d’accéder aux huitièmes de finale de Roland-Garros. Il faut dire que les spectateurs avaient de l’énergie et de la ferveur en réserve tant le match fut décevant.

On s’attendait à une rencontre électrique, à un vrai duel de costaud, à un remake du match mythique que les deux joueurs avaient livré en 2010 au 2e tour de Roland-Garros. Il n’en fut malheureusement rien. Seul le déroulé du match en cinq sets aurait pu évoquer cette précédente rencontre. Pour le reste, les chiffres sont édifiants.

Avec 137 fautes directes commises dans cette rencontre (56 pour Monfils, 81 pour Fognini), difficile de s’enflammer. Incapables de tenir leurs mises en jeu (19 breaks dans le match dont sept rien que dans la première manche), les deux joueurs ont livré une piètre prestation. "Ce n’était pas impressionnant, mais c’était très éprouvant. J’ai essayé de gérer le match au mieux, mais j’étais touché physiquement. Je ne me sens pas bien au service. J’ai du mal à trouver mon rythme", a expliqué Gaël Monfils en conférence de presse. "Ce n’est jamais facile de battre Fabio, donc je suis très content. Le public m’a vraiment poussé et cela m’a permis d’oublier la fatigue."

Trois ans après, Gaël Monfils retrouve les huitièmes

L’Italien restait sur deux victoires face au Français, dont une dernière à Indian Wells cette saison. Mais ce samedi, le numéro 15 mondial était loin d’être inspiré. Jouant quelque fois en marchant, sans réelle conviction, Fognini a craqué dans le cinquième set (6-2) après avoir pourtant déroulé dans le quatrième (6-0). L’épilogue d’un match bizarre qui ne restera pas dans les mémoires.

En revanche, ce qui restera, c’est bien la qualification de Gaël Monfils pour les huitièmes de finale, un stade de la compétition qu’il n’avait plus connu depuis 2011. Cette année-là, il était même parvenu jusqu’en quart de finale. Pour rééditer une telle performance, le Français devra se défaire au prochain tour de l’Espagnol Guillermo Garcia-Lopez. "J’espère monter en puissance jour après jour, mais je joue sous anti-inflammatoires. Je suis Iron Man."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.