Accéder au contenu principal

Mali : l'otage français Serge Lazarevic apparaît dans une vidéo

Capture d'écran Akhbar Al Aan

Le dernier otage français dans le monde, Serge Lazarevic, enlevé en novembre 2011 au Mali, est apparu dans une vidéo diffusée mardi par la chaîne Akhbar Al Aan, basée à Dubaï. Il y appelle François Hollande à œuvrer pour sa libération.

Publicité

"Je m’appelle Serge Lazarevic, de nationalité française, de la ville de Paris. J’ai été enlevé par Aqmi, le 24 novembre 2011 à Hombori". C’est ainsi que débute l'extrait vidéo diffusé par Akhbar Al Aan, chaîne de télévision basée à Dubaï, dans laquelle apparaît l'otage français, Serge Lazarevic, enlevé il y a trois ans au Mali.

Coiffé d’un chèche noir, le visage mangé par une longue barbe grise, l'otage, entouré de deux hommes armés, lit un message adressé au chef de l’État français. "Je saisis cette occasion qui m’a été offerte aujourd’hui, mardi 13 mai 2014, pour adresser ce message au président de la République française, Monsieur François Hollande. De tout faire pour négocier ma libération."

Au bout de 26 secondes à peine, l’extrait vidéo est brusquement interrompu. La chaîne Akhbar Al Aan a choisi de ne diffuser qu'un teaser de son exclusivité. L'intégralité de la vidéo sera diffusée dans la soirée, promet alors le présentateur.

Serge Lazarevic est le dernier otage français retenu dans le monde. Décrit comme un colosse de 1,98 mètre et 120 kilos au moment de son enlèvement, Serge Lazarevic accompagnait Philippe Verdon en voyage d'affaires lorsqu'ils ont tous deux été kidnappés par un groupe d'hommes armés dans un petit hôtel où ils étaient descendus à Hombori, dans le nord du Mali. Son compagnon d'infortune avait été retrouvé mort, une balle dans la tête, en juillet 2013.

L'enlèvement avait été revendiqué par Al-Qaïda au maghreb islamique (Aqmi), et Serge Lazarevic serait aujourd'hui détenu par le même chef rebelle qui a fait assassiner deux journalistes français de RFI, en novembre 2013.

Avec AFP

Vidéo dans laquelle apparaît l'otage français Serge Lazarevic

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.