Accéder au contenu principal

Une explosion dans le nord du Mali provoque la mort de plusieurs soldats

AFP

Un attentat à la voiture piégée survenu jeudi à Aguelhok, dans le nord du Mali, a provoqué la mort d'au moins quatre militaires maliens et tchadiens. Le kamikaze est également décédé au cours de l'opération.

Publicité

Les sources militaires maliennes et africaines ont rapporté qu’au moins quatre militaires tchadiens et maliens avaient été tués lors d'un attentat à la voiture piégée jeudi à Aguelhok, dans le nord du Mali.

"Il vient d'y avoir un attentat à l'aide d'un véhicule piégé. Le kamikaze est mort, et au moins quatre militaires tchadiens et maliens ont été tués à Aguelhok", a expliqué une source militaire malienne dans le Nord. L’information a été confirmée par une source militaire africaine de la mission de l'ONU au Mali (Minusma).

"L'attentat a eu lieu à l'entrée du camp où le véhicule a explosé" et où se trouvaient des soldats tchadiens de la Minusma et des militaires maliens. "Il y a aussi eu des blessés parmi les militaires" présents dans le camp, a expliqué cette seconde source.

Le nord du Mali toujours très instable

Aguelhok est une localité située au nord de Kidal, dans une région occupée en 2012 pendant plusieurs mois par des groupes djihadistes armés alliés à Al-Qaïda.

Les islamistes ont été en partie chassés des principales villes du Nord par une intervention internationale conduite par la France à partir de janvier 2013. Cette opération est toujours en cours.

En dépit de la présence des forces internationales, des attentats meurtriers ont toujours lieu régulièrement dans le vaste nord du Mali, où des groupes djihadistes continuent d’opérer.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.