Accéder au contenu principal

Nouvel incident à la frontière entre le Rwanda et la RDC

FRANCE 24

Des fusillades ont éclaté, jeudi, à la frontière entre le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) dans la région sensible du Nord-Kivu, pour le deuxième jour consécutif.

Publicité

La tension ne retombe pas à la frontière entre le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC), où de nouveaux accrochages armés ont eu lieu ce jeudi 12 juin. C’est le gouverneur de la province congolaise du Nord-Kivu, Julien Paluku, qui a fait état de tirs près de la ville de Kibumba pour la deuxième journée consécutive.

"Il y a eu quelques tirs, mais très peu. C’est déjà terminé", a fait savoir le gouverneur.

"Les tirs venaient des troupes rwandaises, nos troupes n’ont pas riposté. Elles ont pour instruction de ne pas ouvrir le feu sauf si la situation devenait critique. Nous ne sommes pas en guerre contre le Rwanda," a-t-il déclaré à Reuters par téléphone.

Le journaliste rwandais Fred Mwasa, qui se trouvait dans le nord-est du Rwanda où les tirs se sont produits, a déclaré sur Twitter que les coups de feu venaient de l’armée congolaise.

"Actuellement ont lieu des tirs de soldats de la RDC en direction du Rwanda", a-t-il écrit.

Kinshasa et Kigali se sont mutuellement accusés mercredi d’incursions sur leurs territoires respectifs, ce qui a entraîné des échanges de tirs, pour la première fois depuis plusieurs mois, entre les deux pays voisins.

Ce regain de tension a été dénoncé par le chef de la Monusco (Mission des Nations unies en RDC), Martin Kobler, qui, dans un communiqué, a "exhorté" les deux parties à "prendre les mesures nécessaires pour rétablir la sécurité à la frontière".

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.