Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

SPORT

Le Cameroun éliminé au 1er tour : "Je ne sais pas si on a tiré les leçons du passé"

© AFP | Comme en 2010, le Cameroun sort du Mondial avec 3 défaites en autant de rencontres

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 24/06/2014

Fin du calvaire pour le Cameroun. Comme en 2010, les Lions Indomptables sortent du Mondial avec trois défaites en autant de rencontres. Les coéquipiers de Samuel Eto’o se sont inclinés face au Brésil (4-1) lundi à Brasilia pour leur dernier match.

De notre envoyé spécial à Brasilia

Bis repetita. Après une élimination sans gloire lors de la Coupe du monde 2010 avec zéro point, le Cameroun a récidivé lors du Mondial Brésilien. Trois matches et trois défaites pour les coéquipiers de Samuel Eto’o qui n’aura finalement disputé qu’un seul match lors de cette Coupe du monde (face au Mexique).

Les Lions Indomptables restent sur sept défaites consécutives en Coupe du monde. Il faut maintenant remonter jusqu’au Mondial 2002 pour trouver trace d’un succès camerounais (1-0 contre l’Arabie saoudite, but de Eto’o).

À Brasilia, les hommes de Volker Finke avaient à cœur de montrer un autre visage que celui étalé à la face du monde depuis le début de la compétition et qui a connu son point d’orgue contre la Croatie avec l’expulsion de Song et l’altercation entre Assou-Ekoto et Moukandjo.

"Il y a de la qualité dans ce groupe, mais malheureusement cela ne suit pas"

Mission en partie réussie pour les Camerounais qui ont réussi à produire du jeu face au Brésil, inscrivant même leur premier but de la compétition par Joel Matip. Une maigre consolation toutefois pour des Lions finalement domptés par la Seleçao et par Neymar, intenable (4-1).

"C’est difficile de terminer sur cette note. C’est regrettable. On est abattu ce soir car on aurait aimé repartir avec quelque chose. Je sais qu’il y a de la qualité dans ce groupe, mais malheureusement cela ne suit pas", a déclaré le capitaine Nicolas Nkoulou au micro de FRANCE 24. "On avait à cœur de sauver l’honneur. C’est très décevant, mais on a défendu les couleurs du pays aujourd’hui, malgré le résultat", a ajouté le milieu de terrain de Bordeaux Landry NGuemo.

Son compatriote, Henri Bedimo est lui apparu désabusé face à la presse. Le latéral de Lyon a toutefois livré une excellente analyse de la situation. "J’ai énormément de regrets. Dans cette Coupe du monde on a joué par intermittence et cela ne suffit pas. C’est dommage, les années passent mais ce sont toujours les mêmes désillusions. Je ne sais pas si on a tiré les leçons de la Coupe du monde 2010. On sort encore avec beaucoup de regrets. Quand on voit le groupe et les joueurs que l’on a, on se dit que l’on peut faire mieux. Mais entre se le dire et le faire, c’est deux choses différentes."

"Le problème, ce n’est pas le coach"

Le Cameroun rentre donc à la maison et devra vite se remobiliser en vue des qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, en février prochain. "On n’a pas le temps de tergiverser", a déclaré Landry NGuemo. "Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais on va faire le maximum pour se qualifier."

"Il faut retenir le positif pour les qualifications à la prochaine CAN", a ajouté en écho le milieu de terrain Stéphane Mbia. "Je suis plutôt confiant pour la suite, malgré ce que l’on a montré. Il y a des choses positives. On a un bon groupe. Le coach essaye de faire du très bon travail, malgré ce qu’il y a autour. Il est le mieux placé pour continuer."

Alors que l’avenir de Volker Finke semble incertain à la tête des Lions Indomptables, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille lui apporte un soutien inconditionnel. "Le problème, ce n’est pas le coach. Je ne pense pas que cela soit une bonne chose de l’enlever sachant qu’il fait du très bon travail. C’est un coach qui a de l’expérience et il a un travail à faire sur la durée."

Première publication : 24/06/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    Karim Benzema : "Depuis le début, je rêve"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Victoire historique de l’Algérie face à la Corée du Sud (4-2)

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Le Brésil de Neymar étrille le Cameroun et se hisse en huitièmes (4-1)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)