Accéder au contenu principal
COUPE DU MONDE 2014

Côte d'Ivoire-Grèce : les Éléphants "ont tous envie d'entrer dans l'Histoire"

AFP - Didier Drogba lors d'une séance d'entraînement à Fortaleza
3 min

Match décisif ce mardi pour la Côte d’Ivoire dans le groupe C : les Éléphants doivent gagner contre la Grèce afin d'atteindre, pour la première fois, les huitièmes de finale d’une Coupe du monde.

Publicité

La Côte d'Ivoire n'a plus qu'un petit effort à faire, mardi 24 juin à Fortaleza (22h, heure de Paris), face à la Grèce afin de décrocher, pour la première fois, sa qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, en dépit des états de forme incertains de ses stars Yaya Touré et Didier Drogba.

Malgré leur défaite face à la Colombie jeudi dernier à Brasilia (2-1), les Ivoiriens restent en effet les mieux placés du groupe C pour rejoindre les Cafeteros en huitième. Un succès contre les Grecs les qualifierait ainsi à coup sûr et un match nul pourrait même leur suffire. Dans ce cas de figure, en effet, il faudrait, pour que les Africains soient éliminés, que les Japonais battent la Colombie avec deux buts d'écart ou en marquant trois de plus que la Côte d'Ivoire.

>> À lire sur France24.com : Didier Drogba : "On va tous se remobiliser pour le troisième match"

Pour une fois tombés dans un groupe accessible, les Éléphants visent ouvertement ces huitièmes de finale jamais atteints par la Côte d'Ivoire, qui participe à sa troisième Coupe du monde consécutive. "Ils ont tous envie de rentrer dans l'Histoire. Nous avons fait 40 jours de préparation, nous avons deux ans de travail en commun. Et je ne les ai jamais vus aussi bien travailler", a assuré lundi en conférence de presse leur sélectionneur, le Français Sabri Lamouchi.

Pour cela, les Ivoiriens entendent s'appuyer sur la vitesse et la fantaisie de Gervinho, mais aussi sur l’impact physique qui leur fut bénéfique face au Japon. La puissance ivoirienne est traditionnellement incarnée par le capitaine Yaya Touré, mais celui-ci, blessé en fin de saison avec Manchester City, ne joue pour l'instant qu'à 50 ou 60 % de ses moyens. En outre, lui et son frère Kolo ont appris cette semaine le décès de leur frère Oyala Ibrahim, mort à 28 ans d'un cancer.

Drogba en joker ?

Sabri Lamouchi doit aussi gérer le cas Didier Drogba. Remplaçant lors des deux premières rencontres, l'ancien de Chelsea et de Marseille, qui lui non plus n'est pas au top physiquement, se contentera-t-il longtemps d'un rôle de joker ? Et le costume d'avant-centre titulaire n'est-il pas dans ces conditions trop large pour Wilfried Bony, buteur face au Japon mais globalement décevant dans le jeu ?

>> À voir : l'Entretien de Yaya Touré avant la Coupe du monde 2014

"Moi, je sais ce que je vais faire. Mais j'ai la chance de pouvoir compter sur 23 Ivoiriens", a simplement répondu Sabri Lamouchi, lundi 23 juin. "Il n'y a pas de problème dans l'équipe. Didier fait partie du collectif. Sur le banc il encourageait aussi, c'est un grand homme, il sait gérer ces moments-là. C'est sûr que quand il rentre, il nous apporte un plus", a assuré le latéral Serge Aurier, excellent depuis le début du tournoi.

En plus de leurs problèmes internes, les Ivoiriens vont aussi devoir gérer les Grecs, qui n'ont pour l'instant strictement rien montré mais qui sont toujours en vie grâce au match nul arraché face au Japon (0-0). Et les Hellènes ne sont finalement pas si loin de la qualification. S'ils battent les Ivoiriens et que le Japon ne parvient pas à vaincre la Colombie, ce sont bien les joueurs de Fernando Santos qui iront en huitième de finale.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.