Accéder au contenu principal

Plus de 60 femmes et jeunes filles enlevées dans le nord-est du Nigeria

AFP / Forces de sécurité de l'État de Borno au Nigeria

Au moins 30 personnes ont été tuées, et plus de 60 femmes et jeunes filles enlevées, au cours des sept derniers jours dans le nord-est du Nigeria. Ces attaques sont attribuées au groupe islamiste Boko Haram.

Publicité

Un groupe composé d'une soixantaine de femmes et de jeunes filles aurait été kidnappé la semaine dernière pendant une série d'attaques attribuées à la secte islamiste armée Boko Haram dans le village de Kummabza, situé dans l'État de Borno, dans le nord-est du Nigeria.

Ces actions terroristes auraient fait au moins 30 morts, d'après les témoignages d'habitants qui ont pu échappé à la tuerie.

Le quartier général de la Défense nationale nigériane a expliqué dans un tweet diffusé lundi 23 juin, qu'il cherchait encore "à confirmer les nombreuses informations faisant état d'enlèvements de jeunes filles dans le Borno".

Le village de Kummabza est situé le bastion historique de Boko Haram, où plus de 200 lycéennes ont été enlevées mi-avril dans la ville de Chibok, provoquant une mobilisation internationale inédite.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.