Accéder au contenu principal
SYRIE

Irak : Maliki confirme des raids aériens syriens à la frontière irakienne

AFP
2 mn

Le Premier ministre irakien a confirmé, à la BBC, que l'armée syrienne avait mené cette semaine des raids aériens contre des insurgés en territoire irakien. Ce que Damas réfute. Maliki a néanmoins salué ces frappes "qu'il n'a pas réclamées".

Publicité

L'armée syrienne a mené cette semaine des raids aériens contre des insurgés en territoire irakien, le long de la frontière commune, a déclaré jeudi 26 juin le Premier ministre d'Irak, Nouri al-Maliki, à la BBC. Selon cette déclaration, l'aviation du régime syrien, confronté depuis trois ans à une rébellion et à des djihadistes étrangers dont ceux de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), aurait bombardé des activistes près de la ville frontalière d'Al-Kaïm.

Toujours d'après la chaîne britannique, Maliki a "accueilli favorablement" toute frappe contre les insurgés menés par les djihadistes de l'EIIL, mais a affirmé que son gouvernement n'avait pas réclamé les raids aériens survenus mardi. Les médias officiels syriens ont quant à eux démenti toute intervention de leur pays en Irak.

>> À lire sur FRANCE 24 : A la frontière Syrie-Irak, des combattants d'al-Nosra se rallient à l'EIIL

Les raids ont été menés après que les insurgés menés par l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont pris le contrôle de la ville irakienne d'Al-Kaïm, frontalière de la Syrie. Mercredi, des membres du Front al-Nosra, la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie, ont prêté allégeance à l'EIIL à Boukamal, renforçant le contrôle du groupe djihadiste sur cette zone des deux côtés de la frontière.

Des insurgés sunnites ont déclenché le 9 juin une offensive fulgurante en Irak, prenant le contrôle de larges pans de territoires dans cinq provinces au nord et à l'ouest de Bagdad, et faisant plus de 1 000 morts et des centaines de milliers de déplacés.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.