Accéder au contenu principal

Égypte : explosion de plusieurs bombes près du palais présidentiel au Caire

AFP | Des policiers patrouillent près du lieu des explosions.

Au Caire, l’explosion de plusieurs bombes près du palais présidentiel ont tué au moins deux policiers et blessé plusieurs personnes, ont annoncé les services de sécurité égyptiens.

Publicité

Lundi matin, plusieurs bombes ont explosé à proximité du palais présidentiel au Caire, en Égypte. Une première déflagration a provoqué la mort d’un colonel de police, blessant également plusieurs personnes, selon des responsables de la police.

Près d'une heure plus tard, les policiers tentaient de désamorcer un autre engin quand il a explosé, tuant un officier et blessant plusieurs policiers alors qu'un secouriste a eu la main arrachée.

Ces attentats surviennent un an, jour pour jour, après des manifestations monstres contre le président islamiste Mohamed Morsi, destitué par l'armée.

Il y a quelques jours, le groupe djihadiste Ajnad Masr avait prévenu qu’il avait placé des bombes près du palais, situé dans l'est du Caire, mais avait affirmé ne pas les avoir fait exploser afin d’éviter les victimes parmi les civils. Ce groupe avait déjà revendiqué plusieurs attentats sur le territoire égyptien ces derniers mois.

Cette série d'attentats intervient dans un climat de répression sans précédent des autorités à l'endroit des islamistes égyptiens. La justice du pays a récemment confirmé 183 peines de mort à leur encontre, notamment celle du Guide suprême des Frères musulmans, mouvement de l'ex-président Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet 2013 par l'armée.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.