Accéder au contenu principal
COUPE DU MONDE 2014

Algérie : les Fennecs se sentent "désormais respectés"

AFP
1 mn

Éliminés en huitièmes de finale par l'Allemagne (2-1 a.p.), les Algériens ont longtemps tenu tête à la puissante Mannschaft, passant tout près d'un véritable exploit. Les Fennecs ont ainsi le sentiment d’avoir gagné le "respect" de leurs pairs.

Publicité

>>Suivez le retour des Fennecs en Algérie sur notre liveblog à partir de 14h<<

"Désormais, nous sommes respectés". Les mots de Madjid Bougherra, défenseur de l’équipe d’Algérie, interviewé dans la foulée du match contre l’Allemagne, sonnent comme une victoire. Malgré la défaite (1-2 a.p.) à Porto Alegre, lundi 30 juin, le joueur algérien a insisté sur l’exploit de son équipe, qui a tenu tête à la talentueuse Mannschaft, caressant même, jusqu'au début de la prolongation, le rêve de se hisser en quarts de finale du Mondial.

"On espère maintenant que la valeur de tous les joueurs algériens va monter, car on le mérite et nous sommes un peu sous-estimés", a ajouté Bougherra, un zeste victimaire. Les Fennecs ne s’en cachent pas : ils se sont longtemps sentis méprisés sur les terrains. Il faut dire que jamais encore ils n'avaient dépassé la phase de groupes d'un Mondial. "Personne ne croyait qu'on aurait pu arriver là", résume de son côté Rais Mbolhi, le gardien héroïque de l’Algérie.

Un sentiment de mépris qui devrait désormais laisser la place au "respect" : les Fennecs version 2014, qualifiés pour la première fois en huitièmes de finale, sont aujourd’hui acclamés par la presse internationale pour avoir fait vaciller l’Allemagne. "Les Verts sortent grandis de ce Mondial", écrit "Le Quotidien d’Oran". Les Verts [...] ont quitté la scène par la grande porte en fournissant une prestation digne des grandes équipes, qui a ébloui spectateurs et téléspectateurs du monde entier, ils ont fait douter les Allemands", ajoute le quotidien.

"La plus belle défaite"

L’équipe a même forcé l’admiration de Joachim Löw, sélectionneur de la Mannschaft, qui s’est dit "impressionné" par la qualité de jeu et la discipline des Fennecs. Pour le site Maghreb du "Huffington Post", c'est "la plus belle défaite" de ce Mondial. "Cette équipe a été époustouflante de bout en bout, défendant crânement ses chances et démontrant un potentiel remarquable. Le tout en étant elle-même, dans ce jeu très algérien fait de petites passes, d’agilité et de dribbles. Ils ont tenu jusqu’au bout. Ils ont été, le mot, n’est pas déplacé, héroïques."

Héroïque : c’est aussi le qualificatif employé pour l’entraîneur des Verts, Vahid Halilhodzic - inconsolable après le match – et dont on ne sait s'il va ou non quitter la sélection... À la tête de l'équipe d'Algérie depuis un peu plus de trois ans, le coach bosnien, surnommé "l’étranger", jouit d’une popularité rare auprès de ses joueurs et des Algériens. Il est "l’homme que toute l’Algérie remercie", écrit le Nouvel Observateur.

Avant même l’annonce probable de son départ, les fans se sont déchaînés sur les réseaux sociaux pour le remercier et lui demander de rester. "Il a fait du bien à toute l'Algérie", a confié, admiratif, Bougherra en conférence de presse. Une pétition a même été mise en ligne : elle a déjà récolté presque 50 000 signatures. Preuve, là encore, de l’amour et du "respect" de tout un peuple pour son héroïque "étranger".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.