Accéder au contenu principal
FRANCE

Disparition de cocaïne au 36 quai des Orfèvres : un brigadier interpellé

Quai des Orfèvres, siège de a Direction régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police de Paris.
Quai des Orfèvres, siège de a Direction régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police de Paris. Joël Saget, AFP
|
Vidéo par : FRANCE 2
2 min

Un brigadier de 34 ans a été arrêté par la police, samedi matin, dans les Pyrénées-Orientales. Il est suspecté d’avoir dérobé plus de 50 kg de cocaïne au siège de la Direction régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police de Paris.

Publicité

Samedi 2 août au matin, les forces de l’ordre ont interpellé un brigadier de 34 ans, soupçonné d’être impliqué dans l'affaire de la disparition de plus de 50 kg de cocaïne au 36 quai des Orfèvres, a-t-on appris de sources policières et auprès du parquet.

Selon un communiqué cosigné du préfet de police et du procureur de la République de Paris, il s'agit d'un fonctionnaire de police de la brigade des stupéfiants. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a aussitôt annoncé sa suspension à titre conservatoire.

La disparition des 52,6 kg de cocaïne avait été constatée le 31 juillet au matin au siège de la Direction régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police de Paris. Les enquêteurs de l'IGPN, la police des polices, s'étaient rendus immédiatement sur place et le 36 quai des Orfèvres avait été minutieusement perquisitionné.

Les enquêteurs se sont intéressés à un homme "vu entrant dans les locaux avec deux sacs et en ressortant peu après et ce dans la nuit du 24 au 25 juillet". Ensuite l'exploitation des enregistrements vidéo a permis "d'établir une forte ressemblance entre cet individu et un fonctionnaire de police à la brigade des stupéfiants".

Le brigadier a été interpellé samedi dans les Pyrénées-Orientales, où il se trouvait en vacances, précise le communiqué et des perquisitions ont été menées sur son lieu de villégiature.

La drogue disparue provenait d'une saisie réalisée le 4 juillet. La brigade des stupéfiants de Paris, dans le cadre d'une commission rogatoire, avait interpellé 14 personnes et saisi dans un appartement parisien 48 pains de cocaïne composés chacun d'environ 1 100 grammes, pour une valeur marchande totale d’approximativement 2 millions d'euros.

it
fr/ptw/2014/08/02/WB_FR_NW_GRAB_PHONER_COCAINE_17H_NW932301-A-01-20140802.mp4

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.