Accéder au contenu principal

Le "cerveau" présumé de l'assassinat des trois jeunes israéliens arrêté

Archives AFP

Un Palestinien de 40 ans soupçonné d'avoir organisé l'enlèvement et le meurtre de trois adolescents israéliens, en juin, a été arrêté, a annoncé la police israélienne. Le kidnapping avait suscité l'émoi en Israël.

PUBLICITÉ

Les autorités israéliennes ont annoncé mardi 5 août avoir arrêté un Palestinien soupçonné d’être le "cerveau" de l’enlèvement et du meurtre en juin de trois adolescents israéliens, qui a déclenché une escalade de violence et le conflit entre Israël et le Hamas.

"Il y a un mois, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté dans le camp de réfugiés de Chouafat (au nord de Jérusalem, en Cisjordanie, NDLR) Houssam Kaouasme, soupçonné d'avoir dirigé le commando qui a enlevé et assassiné les trois adolescents", a indiqué la police israélienne dans un communiqué.

L’ombre du Hamas

Résident de la ville d’Hébron, en Cisjordanie, Houssam Kaouasme est âgé de 40 ans. Il a été arrêté le 11 juillet pour son implication présumée dans le meurtre de Gil-Ad Shaer, Naftali Fraenkel et Eyal Yifrah, disparus le 12 juin alors qu’ils faisaient de l'auto-stop dans le sud de la Cisjordanie. Les trois étudiants d'écoles religieuses avaient été retrouvés morts le 30 juin, près de la route où ils avaient été vus pour la dernière fois. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait accusé le Hamas d'être responsable de l'enlèvement, ce que le mouvement islamiste, tout en saluant l'opération "contre l'occupation israélienne", avait démenti.

L’arrestation du Palestinien a été rendue publique mardi dans un document relatif à l’affaire du triple meurtre. On y apprend que le Palestinien aurait avoué avoir aidé à organiser l’enlèvement en s’assurant le soutien financier du Hamas et en achetant des armes qu’il aurait ensuite fournies à ses deux complices pour qu’ils mènent l’attaque. On peut également lire qu'Houssam Kaouasme a aidé à enterrer les trois victimes dans un terrain qu’il avait acheté quelques mois plus tôt.

Deux autres suspects recherchés

Un mois avant le début de l'opération israélienne à Gaza, l'armée avait mené une vaste opération en Cisjordanie occupée pour retrouver les trois étudiants et démanteler les infrastructures politiques et caritatives du Hamas. Près de 600 Palestiniens avaient été arrêtés, dont les deux tiers étaient des membres du mouvement islamiste, selon des sources palestiniennes.

Mais Israël recherche toujours deux Palestiniens, Marouane Kaouasme et Amer Abou Eisheh, présentés depuis fin juin par les services de sécurité intérieure comme les deux principaux suspects dans cette affaire, a précisé mardi la police israélienne. D'ici là, selon le document de la police, la maison d'Houssam Kaouasme devrait être détruite, comme mesure punitive.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.