PROCHE-ORIENT

Vidéo : reportage dans les ruines de Beit Hanoun, à Gaza

Matthieu Mabin dans les ruines de Beit Hanoun
Matthieu Mabin dans les ruines de Beit Hanoun Capture d'écran FRANCE 24

Après le retrait des troupes israéliennes de la bande de Gaza, les Gazaouis comptent leurs morts et font le bilan des dégâts provoqués par l'opération israélienne. Reportage à Beit Hanoun.

Publicité

Depuis mardi 5 août, le calme est revenu à Gaza, après le retrait des troupes israéliennes de ce territoire palestinien et un accord sur une trêve de 72 heures conclu lundi soir au Caire entre le Hamas et l'État hébreu. Les envoyé spéciaux de FRANCE 24 se sont rendus à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza.

"Beaucoup de gens sont morts ici sans que personne ne soit vraiment capable de dire combien, explique Matthieu Mabin, journaliste pour FRANCE 24. Même s’il n’est pas encore temps de penser à la reconstruction, on réalise facilement ici que la tâche sera énorme. Château d’eau, réseaux électriques... Même les mosquées n’ont pas été épargnées."

Et de conclure : "Même si l’armée israélienne peut croire avoir remporté une victoire ici, elle a aussi certainement semé ici les graines de la prochaine guerre."

it
LES HABITANTS DE GAZA PROFITENT DE LA TRÊVE POUR RETOURNER CHEZ EUX

Des raids aériens peuvent encore avoir lieu

Le retrait des forces israéliennes du territoire palestinien et cette nouvelle trêve ne signifient cependant pas forcément la fin des violences : "Il faut rester prudent", précise Antoine Mariotti, l'envoyé spécial de FRANCE 24 en Israël, car "le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou répète à l'envi depuis une semaine que même lorsque tous les tunnels seront détruits, l'opération ne se terminera pas, elle continuera par les airs, par la mer, mais elle ne continuera pas avec une opération terreste. C'est donc un changement de braquet, pour reprendre une expression d'un porte-parole de l'armée."
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine