CRASH AÉRIEN

Vol Air Algérie : les enregistrements des conversations "inexploitables"

La zone du crash du vol AH5017
La zone du crash du vol AH5017 ECPAD-AFP

Les conversations enregistrées à bord du vol AH5017 avant son crash sont "inintelligibles", a indiqué le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA). Par ailleurs, la trajectoire de l’appareil indique qu'il "ne s'est pas désintégré en vol".

Publicité

Les enregistrements des conversations des membres de l'équipage du vol AH5017, qui s'est écrasé le 24 juillet au Mali avec 116 personnes à son bord, sont pour le moment "inexploitables", a annoncé jeudi 7 août le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), chargé de l'enquête technique.

"La bande magnétique était un peu endommagée. Elle a pu être extraite [...] Le laboratoire du BEA a pu remettre en état cette bande magnétique. Malheureusement, les enregistrements se révèlent à ce jour inexploitables", a déclaré Rémi Jouty lors d'une conférence de presse, la première depuis l'accident. "Les signaux sonores enregistrés à bord ont pu être récupérés mais sont inintelligibles, a-t-il ajouté. Nous nous sommes tournés vers des experts de l’enregistrement pour savoir comment utiliser ces bandes mais, à ce stade, nous ne savons pas de quelle manière."

>> À voir sur France 24 : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

Le BEA, qui cherche à déterminer les causes de l’accident, a indiqué avoir entamé une collecte des conversations que l’équipage du vol AH5017 a pu avoir avec des équipes au sol avant de s’écraser et ainsi "savoir ce que nous cachent" les enregistrements inexploitables.

"La thèse d'une action délibérée" pas exclue

Par ailleurs, selon Rémi Jouty, la trajectoire de l’avion d'Air Algérie indique qu’il "ne s'est pas désintégré en plusieurs morceaux en vol". "La forte concentration des débris découverts au point d’impact exclut une désintégration en vol", a précisé le directeur du BEA, qui n’a toutefois pas exclu "la thèse d'une action délibérée".

Le BEA remettra un rapport d'étape à la mi-septembre, a par ailleurs indiqué N'Faly Cissé, président de la Commission sur les accidents et incidents de l'aviation civile au Mali.

Avec AFP

Revoir l'intégralité de la conférence de presse du BEA sur le crash du vol AH5017 d'Air Algérie :

it

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine