Accéder au contenu principal

La France s'apprête à livrer des équipements de premier secours en Irak

Une famille de Yazidis réfugiée dans une école de Dohuk, au Kurdistan irakien, après avoir fui Sinjar.
Une famille de Yazidis réfugiée dans une école de Dohuk, au Kurdistan irakien, après avoir fui Sinjar. Safin Hamed, AFP

François Hollande a annoncé, samedi soir, que la France livrera des équipements de premier secours en Irak "dans les prochaines heures". Le Royaume-Uni se prépare également à larguer une aide humanitaire.

Publicité

La France va "procéder dans les prochaines heures à de premières livraisons d'équipements de premier secours" en Irak, a annoncé, samedi 9 août, François Hollande, dans un communiqué de l'Élysée publié en fin de journée.

Le chef de l’État français a appelé le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani, samedi, et a réaffirmé "la volonté de la France de se tenir aux côtés des populations civiles" victimes des exactions l’État islamique en Irak et au Levant, précise ce communiqué.

François Hollande a par ailleurs rappelé à Massoud Barzani qu'il avait demandé que l'Union européenne prenne "de toute urgence les mesures nécessaires afin de répondre aux besoins humanitaires immédiats".

Cette déclaration du chef de l'État français vient confirmer les propos de Barack Obama quelques heures plus tôt. Le président américain avait annoncé, dans l'après-midi, que la France et le Royaume-Uni avaient donné leur accord pour participer à l'aide humanitaire en Irak.

Londres se joint à l’effort humanitaire

Philipp Hammond, le ministre britannique des Affaires étrangères, a de son côté déclaré, samedi, à la BBC que Londres procéderait à des largages d'aide humanitaire "d'une façon imminente".

Se félicitant du soutien affiché par la France et la Royaume-Uni aux frappes américaines, Barack Obama avait auparavant indiqué réfléchir avec ses alliés aux moyens de mettre en place un couloir humanitaire pour permettre aux Irakiens yazidis de fuir la région désertique du mont Sinjar, où ils sont encerclés par les combattants de l'EIIL.

François Hollande a par ailleurs exprimé sa conviction selon laquelle la solution de la crise qui frappait l'Irak était également politique. "Il est nécessaire que tout soit mis en œuvre, afin que soit constitué dans les délais les plus brefs un véritable gouvernement d'union nationale, qui s'engage à répondre aux aspirations de l'ensemble de la population irakienne", a-t-il déclaré.

Avec AFP, Reuters
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.