Accéder au contenu principal

En 2050, un quart de l'humanité sera africaine

Enfants dans le village de Boda, en Centrafrique, le 6 avril 2014
Enfants dans le village de Boda, en Centrafrique, le 6 avril 2014 Miguel Medina, AFP

Selon un rapport de l'Unicef présenté mardi, l’augmentation rapide des taux de natalité sur le continent noir, où vivent 1,2 milliard d'habitants, aura pour conséquence qu’un quart de la population mondiale vivra en Afrique d’ici 2050.

PUBLICITÉ

"Sur la base des tendances actuelles, d’ici 35 ans, 25 personnes sur 100 seront des Africains", a annoncé mardi 12 août le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) dans un rapport présenté à Johannesburg.

En 2050, 40 % des enfants de moins de cinq ans dans le monde vivront sur le continent. Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique et première puissance économique du continent, représentera à lui seul 10 % des naissances dans le monde d’ici là.

La population africaine, qui compte actuellement 1,2 milliard d’habitants, doublera d’ici le milieu du siècle et atteindra 4,2 milliards d’ici 2100, selon les projections de l’Unicef. Cette croissance démographique entraînera une surpopulation encore plus forte, et d’ici la fin des années 2030 la plupart des Africains vivront dans des villes.

L’un des enjeux dans les annés à venir est le sort des enfants, qui luttent toujours pour survivre : plus de la moitié des enfants qui meurent à travers le monde sont africains. Un enfant sur 11 meurt avant d’avoir atteint l’âge de cinq ans. Trois mineurs africains sur dix vivent dans "des contextes fragiles et affectés par des conflits", a souligné l’Unicef, appelant les gouvernements à investir davantage en faveur des enfants.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.