IRAK

Vidéo : les jihadistes "ont tué les hommes yazidis avec des hachoirs"

Des milliers de yazidis ont été jetés sur les routes du nord de l'Irak.
Des milliers de yazidis ont été jetés sur les routes du nord de l'Irak. FRANCE 24

Notre envoyé spécial en Irak Roméo Langlois est allé à la rencontre des populations yazidies. Cette minorité a été chassée par les jihadistes de l'EIIL. Aujourd'hui, elle manque de tout.

Publicité

Il y a près de deux semaines, les jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont attaqué les villages yazidis autour de Sinjar, dans le nord de l'Irak. Considéré comme des hérétiques parce qu'ils adorent une divinité associée par les musulmans au diable, des dizaines de milliers de yazidis ont pris le chemin de l’exil. Ceux qui n'ont pas réussi à s'échapper ont été massacrés. Les envoyés spéciaux de France 24, Roméo Langlois et Adam Pletts, ont recueilli les témoignages de ces hommes et de ces femmes qui se sont abrités dans un premier temps dans les monts Sinjar, avant que certains d’entre eux se réfugient au Kurdistan irakien.

Plusieurs réfugiés racontent l'horreur qui a déferlé sur leurs villages lorsque les jihadistes sont arrivés, pourchassant les yazidis dans les rues, abattant des jeunes hommes et enlevant les femmes. "Ils ont enlevé les femmes et les jeunes filles. Certains ont été tués par des hommes munis de hachoirs", raconte une femme. "Ils ont coupé leurs bras et leurs jambes. Ils ont tué les miens, je n'ai plus personne. Ils ont emmené les femmes à Mossoul", poursuit un autre déplacé.

"Cette femme, on l'a trouvée sur la route, elle était perdue dans le désert. Il y avait un enfant avec elle, on les a pris avec nous", ajoute un homme, lui aussi déplacé. "Cela fait dix jours que l'on fuit. On est d'abord parti vers un village mais on a dû reculer car les jihadistes étaient là. Puis nous avons essayé une autre route mais là nous avons encore été bloqués. Ça nous a pris dix jours pour arriver", explique-t-il épuisé.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine